Accéder au contenu principal

Des start-ups new-yorkaises reconverties dans la fabrication de blouses chirurgicales

Publicité

New York (AFP)

Les ex-chantiers navals de Brooklyn, très utilisés pendant la Seconde guerre mondiale, sont au coeur de l'effort new-yorkais pour pallier le manque d'équipements médicaux: deux start-ups y fabriquaient déjà des visières protectrices pour les soignants, deux autres y fabriquent depuis lundi aussi des blouses chirurgicales.

Le maire de New York Bill de Blasio, en quête de bonnes nouvelles face à une pandémie qui a déjà infecté plus de 67.000 New Yorkais, épicentre de l'épidémie aux Etats-Unis, a félicité lundi les entreprises concernées, Crye Precision, qui fabrique habituellement des équipements de protection pour les militaires, et Lafayette 148, créatrice de mode, qui se sont alliées ces derniers jours pour produire des milliers de blouses pour personnel hospitalier.

"Ces deux entreprises ont créé un produit qu'elle n'avait jamais fait - c'est motivant de voir la vitesse à laquelle les gens ont trouvé un moyen d'aider", a souligné le maire de la capitale économique américaine lors d'un point presse devant les immenses hangars de ces anciens chantiers navals.

Pour lui, c'est la preuve que New York "contre-attaque" face à cet "ennemi invisible, (...) féroce" qu'est le Covid-19.

"Cela me convainct que nous allons nous en sortir", a-t-il ajouté.

"Ce n'est pas exactement de la mode mais on en a désespérément besoin et c'est ce que nous voulons faire", a déclaré Deirdre Quinn, présidente-fondatrice de Lafayette 148.

Quelque 9.200 blouses chirurgicales devraient sortir de cette nouvelle chaîne de fabrication dès lundi, près de 19.000 d'ici la fin de la semaine, et 320.000 d'ici la fin du mois d'avril, selon le maire.

La semaine dernière, l'ensemble des hôpitaux de cette métropole de 8,6 millions d'habitants a utilisé 1,8 million de blouses, et cette semaine les besoins sont estimés à 2,5 millions, selon M. De Blasio.

cat/seb

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.