Accéder au contenu principal

Coronavirus: le Japon cesse d'exposer la flamme olympique

Publicité

Tokyo (AFP)

La flamme olympique va cesser d'être exposée au public à Fukushima, a annoncé le comité d'organisation des JO de Tokyo mardi, au lendemain de l'annonce par le gouvernement du Japon de son intention de déclarer l'état d'urgence dans sept régions devant la multiplication de cas de coronavirus.

La flamme des JO-2020, initialement prévus cet été à Tokyo et reportés d'un an à cause de la situation de crise mondiale engendrée par la pandémie de nouveau coronavirus, était exposée depuis la semaine dernière à Fukushima, au nord-est de Honshu, l'île principale de l'archipel. Un lieu hautement symbolique, neuf ans après le séisme, le tsunami et la catastrophe nucléaire l'ayant frappé en mars 2011.

"A l'origine, nous voulions maintenir son exposition publique jusqu'à fin avril. Mais devant les récents développements, nous avons décidé de l'éteindre", a déclaré le porte-parole du comité d'organisation des JO de Tokyo, qui n'a pas voulu dévoiler l'endroit où elle allait être entreposée.

Arrivée le 20 mars en provenance de Grèce où elle avait été allumée, elle devait partir le 26 mars de Fukushima pour un parcours et relais à travers le Japon jusqu'à son arrivée à Tokyo le 24 juillet, jour de la cérémonie d'ouverture des Jeux.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.