Accéder au contenu principal

Coronavirus : Paris interdit les activités sportives en journée

Une femme fait un jogging avec son chien pendant le confinement dans la jardin des Tuileries, à Paris, le 23 mars 2020.
Une femme fait un jogging avec son chien pendant le confinement dans la jardin des Tuileries, à Paris, le 23 mars 2020. © Charles Platiau, Reuters

La préfecture de police de Paris a durci les mesures de confinement. Dès mercredi, la pratique d'une activité sportive est interdite entre 10 heures et 19 heures dans les rues de la capitale.

Publicité

Face au "relâchement" constaté dimanche par les autorités françaises quant au respect du confinement, la préfecture de police de Paris a annoncé mardi 7 avril que les activités sportives en extérieur seront interdites à partir de mercredi entre 10 heures et 19 heures.

"Le préfet de police a décidé, en accord avec la maire de Paris, de réguler l’accès à l’espace public en réduisant certaines possibilités de sortie en cours de journée", peut-on lire dans un communiqué.

"Ainsi, à compter du 8 avril 2020, les sorties pour des activités sportives individuelles ne seront plus autorisées entre 10 heures et 19 heures sur l’ensemble du territoire de Paris", ajoute la préfecture. "Elles restent donc autorisées de 19 heures à 10 heures, au moment où l’affluence dans les rues est la plus faible."

À l'heure actuelle, le confinement en vigueur depuis le 17 mars en France autorise entre autres des déplacements brefs dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile "liés à l'activité physique individuelle".

"Ce n'est pas en fonction de la météo qu'on décide de sortir ou pas"

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait demandé lundi aux préfets "d'examiner au cas par cas" et en lien avec les maires la "nécessité de durcir les mesures".

Le week-end printanier et les premiers jours de vacances scolaires en zone C [zone de Paris et Île-de-France] avait donné à certains l'envie de s'autoriser une sortie "exceptionnelle" après vingt jours de confinement, au point qu'autorités et personnels hospitaliers ont réaffirmé l'importance de rester confinés. 

"Ce n'est pas en fonction de la météo qu'on décide de sortir ou pas, c'est en fonction d'un combat que nous menons contre le Covid, et le risque c'est le relâchement", avait-il ajouté.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.