Accéder au contenu principal

Robots policiers, robots médecins… la technologie face au coronavirus

La technologie face au coronavirus
La technologie face au coronavirus © france 24

Ils jouent le rôle de policiers, aident les médecins ou font de la prévention face au coronavirus… les robots sont de plus en plus utilisés pendant la pandémie et ce, partout dans le monde.

Publicité

Carte d’identité en main, un passant se fait contrôler…par un robot policier. Ils sont plusieurs à circuler dans les rues de Tunis depuis début avril. Leur objectif : faire respecter le confinement imposé par le gouvernement depuis le 22 mars. Ces engins équipés de caméras sont pilotés à distance par des agents de police depuis un centre de commandement. Ils peuvent interagir avec les passants, sans être en contact avec eux. À l’origine, ces robots P-Guard, fabriqués par une société tunisienne, servent à la sécurité des entreprises. Ils valent entre 100 000 et 130 000 euros chacun. L’entreprise qui les construit devrait également mettre à disposition d’hôpitaux tunisiens des robots permettant de faire le tri parmi les patients en fonction de leurs symptômes.

En Italie, un hôpital de Lombardie utilise déjà des robots pour remplacer médecins et infirmiers dans certaines tâches. "Le robot nous aide à surveiller certains paramètres cliniques du patient, explique le docteur Francesco Dentali, directeur des soins intensifs à l'hôpital Circolo de Varèse. Par exemple le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, la saturation, la pression sanguine et aussi les aspects mécaniques de la respiration. Ces robots, infatigables, permettent au personnel soignant de communiquer et d'entrer en relation avec les patients atteints du Covid-19 à distance. Cette technologie limite donc le risque d’infection du personnel et réduit l’utilisation d’équipements de protection. Elle permet également de gagner du temps. Mais les médecins n’abandonnent pas pour autant les consultations physiques, car la relation humaine reste fondamentale pour les patients.

En Thaïlande, des robots "Ninjas" détectent les cas de coronavirus. À l’origine, ils étaient élaborés pour aider à la prise en charge des malades ayant subi un accident vasculaire cérébral. Dotés de la 4G, ils peuvent prendre la température d'un cas suspect, surveiller l'évolution des symptômes. Mais aussi permettre au personnel hospitalier et aux malades de correspondre par visioconférence. Ils devraient prochainement servir à désinfecter les chambres des malades.

En Allemagne, le robot "Pepper" installé dans un supermarché fait de la prévention. Il rappelle aux clients de maintenir une distance de sécurité entre eux. Il leur demande également de ne pas faire de courses compulsives pour faire des stocks et de faire preuve de solidarité.

En Inde, à l’entrée de locaux administratifs, des robots distribuent du gel hydro-alcoolique et des masques aux visiteurs. Ils servent également à informer les gens sur le coronavirus. Dans la région de Chennai, d’autres robots sont actuellement testés. Ils devraient prochainement servir à apporter de la nourriture et des médicaments aux patients Covid-19 en isolement.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.