Coronavirus : l'état de santé du Premier ministre britannique Boris Johnson "s'améliore"

Photo d'archives montrant le Premier ministre Boris Johnson en discussion avec son équipe du 10 Downing Street par vidéoconférence, le 28 mars.
Photo d'archives montrant le Premier ministre Boris Johnson en discussion avec son équipe du 10 Downing Street par vidéoconférence, le 28 mars. © AFP - ANDREW PARSONS (archives)

Au surlendemain de son admission en soins intensifs à l'hôpital St Thomas, à Londres, l'état de santé du Premier ministre britannique, Boris Johnson, "s'améliore" a annoncé le ministre des Finances, mercredi, lors de la conférence quotidienne du gouvernement.

Publicité

Boris Johnson, se trouvait, mercredi 7 avril, dans un état stable après une deuxième nuit dans une unité de soins intensifs d'un hôpital de Londres. Mais sa situation "s'améliore", il peut "s'asseoir sur son lit" et "parler" avec les soignants, a confié le ministre des Finances lors de la conférence quotidienne du gouvernement.

Le Premier ministre reste cliniquement stable et répond au traitement. Il continue d'être soigné dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital St Thomas. Il a bon moral", avait déclaré dans la matinée son porte-parole à la presse.

Testé positif au Covid-19 il y a près de deux semaines, Boris Johnson a été admis dimanche soir à l'hôpital, en raison d'une fièvre élevée et de toux persistantes. Il a demandé au secrétaire au Foreign Office, Dominic Raab de le représenter partout "où cela est nécessaire". 

Le Royaume-Uni est entré, selon les scientifiques, dans la phase la plus meurtrière de la pandémie. Selon le dernier bilan disponible, le nombre de décès en milieu hospitalier dans le royaume a augmenté mardi de 786 en 24 heures, à 6 159, sa plus forte hausse quotidienne.  

Au sein du gouvernement, les ministres s'interrogent toutefois sur l'impact économique du confinement et de l'arrêt de l'activité.  

Si Dominic Raab assure la gestion des affaires courantes, les décisions majeures sont toujours du ressort de Boris Johnson, qui peut seul par exemple décider d'une levée du confinement.  

Avec AFP et Reuters 

 

 

   

  

 

Avec et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine