Accéder au contenu principal

L'hôpital Henri-Mondor de Créteil ouvre 85 lits de réanimation

Publicité

Créteil (AFP)

L'hôpital Henri-Mondor de Créteil a mis en service jeudi son nouveau bâtiment d'une capacité de 85 lits de réanimation, dont l'ouverture a été accélérée pour soulager les services de réanimation franciliens engorgés par l'épidémie de Covid-19.

La mise en service de ce bâtiment de chirurgie et soins critiques, initialement prévue en septembre, a été précipitée dès le 20 mars par le directeur général de l'AP-HP Martin Hirsch et son ouverture annoncée par le Premier ministre Edouard Philippe lors d'une émission spéciale sur TF1 et LCI le 2 avril.

"Ce plateau qui doit fonctionner à partir du milieu du mois d'avril va permettre de contribuer à l'augmentation de notre capacité d'accueil", avait alors déclaré Edouard Philippe.

Mardi soir, l'Île-de-France était proche de la saturation, avec 2.510 malades du coronavirus en réanimation, selon le porte-parole de l'ARS (Agence régionale de santé).

Le premier patient est attendu jeudi dans ce nouveau service.

L'hôpital Henri-Mondor, qui a passé son accueil en réanimation de 45 à 75 lits depuis le début de l'épidémie, double ainsi son nombre de lits de réanimation.

Le bâtiment comprend 85 lits de réanimation répartis sur deux étages, 21 salles de blocs opératoires, une salle de réveil de 41 places sur une surface de près de 13 000 m2 accolée à l'enceinte historique de l'hôpital. L'aménagement du bâtiment est encore en cours et les ouvriers s'activent sur le chantier extérieur.

Un don d'un million d'euros du groupe Dassault a permis de poursuivre l'achat du matériel nécessaire. Chaque chambre de réanimation est équipée d'un respirateur, de pousse-seringues et de matériel de surveillance.

"A situation exceptionnelle, mobilisation exceptionnelle: on a pu accueillir des personnels médicaux mais aussi des infirmières de toute la France", s'est réjoui le Pr Olivier Langeron, chef de service anesthésie-réanimation de l'hôpital, lors d'une visite réservée à la presse mercredi.

Au total, 150 personnels médicaux ont pour l'heure répondu à des appels au volontariat pour renforcer les équipes médicales de l'hôpital.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.