La France va consacrer 1,2 milliard d'euros à la lutte contre le coronavirus en Afrique

Un homme porte un masque de protection contre le coronavirus à l'aéroport de Cape Town, en Afrique du Sud, le 18 mars 2020.
Un homme porte un masque de protection contre le coronavirus à l'aéroport de Cape Town, en Afrique du Sud, le 18 mars 2020. © Sumaya Hisham, Reuters

La France va consacrer "près de 1,2 milliard" d'euros à la lutte contre la propagation du Covid-19 en Afrique, a annoncé le 8 avril le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. 

Publicité

L’épidémie de coronavirus est descendue lentement au sud, gagnant peu à peu toute l’Afrique. Sans aide, le continent où le confinement est difficile à imposer risque de devenir un réservoir du virus. La France a donc décidé de se mobiliser. Mercredi 8 avril, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé que le France allait consacrer près de 1,2 milliard d'euros à la lutte contre la propagation du Covid-19 sur le continent africain. 

>> À lire : Coronavirus : le Bénin dit ne pas avoir "les moyens" de confiner la population

"Au niveau bilatéral, nous prendrons part à cet effort en réorientant une partie substantielle de notre aide au développement sur les enjeux de santé et les enjeux alimentaires pour près de 1,2 milliard d'euros", a-t-il déclaré devant la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

"Les besoins sont immenses", a-t-il souligné, selon le texte de son intervention, appelant à renforcer "les systèmes de soins" en Afrique ainsi que "les capacités de détection et de recherche scientifique en appuyant la recherche africaine".

Pont aérien humanitaire depuis l'Europe 

L'Union européenne a de son côté garanti mercredi l'octroi de "plus de 20 milliards d'euros" aux pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde pour les aider à lutter contre la pandémie de Covid-19.

"Il faudra sans doute envisager l'organisation d'un pont aérien humanitaire à partir de l'Europe pour transporter de l'aide", a ajouté Jean-Yves Le Drian.

>>  À lire : Moussa Faki Mahamat : "L’Afrique a besoin de 100 à 150 milliards de dollars" face au coronavirus

Paris va notamment aider l'ONG Alima au Sénégal, en Guinée Conakry, au Burkina Faso et en République centrafricaine à la prise en charge des malades, ainsi que Médecins du Monde à l'hôpital de Kinshasa où sont accueillis des patients dans un état très grave.

Les capacités des laboratoires de l'Institut Pasteur vont également être accrues au Cameroun, en Centrafrique, à Madagascar, en Guinée Conakry et au Sénégal, a précisé le ministre.

Avec AFP 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine