REPORTAGE

Coronavirus : à New York, les évangélistes dressent un hôpital de campagne

Un hôpital de campagne a été bâti par une ONG évangélique en plein cœur de Manhattan, à New York, pour faire face à l'épidémie de Covid-19.
Un hôpital de campagne a été bâti par une ONG évangélique en plein cœur de Manhattan, à New York, pour faire face à l'épidémie de Covid-19. © Capture d'écran France 24

L'État de New York constitue le principal foyer de l'épidémie de Covid-19 aux États-Unis, avec plus de 7 000 morts. Pour faire face à l’urgence, un hôpital de campagne a été installé en plein cœur de Central Park par une ONG évangélique très puissante, Samaritan’s Purse.

Publicité

Une quinzaine de tentes blanches ont poussé sur les pelouses de Central Park. Un hôpital de campagne, doté de 68 lits et de dix respirateurs, a été dressé en un temps record à New York pour accueillir des patients atteints du Covid-19 et soulager l’un des plus grands hôpitaux de la métropole américaine, le Mount Sinai Hospital, situé à quelques centaines de mètres de là, de l’autre côté de la Cinquième Avenue.

L'État de New York constitue de loin le principal foyer de l'épidémie aux États-Unis, avec plus de 7 000 morts. Jeudi 9 avril, il a enregistré une nouvelle progression record de 799 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures. Alors, pour faire face au flux de malades, Samaritan’s Purse a proposé son savoir-faire. Cette ONG humanitaire chrétienne évangélique a bâti, financé et gère intégralement cet hôpital de campagne. Une première à New York pour cette organisation plus habituée à planter ses tentes dans des pays en guerre que dans l’Upper East Side.

"Je suis plus habituée à intervenir dans d'autres pays : je suis allée en Équateur, en Haïti, à Mossoul en Irak. Je n'aurais jamais imaginé qu'on puisse avoir à faire face à ça en Amérique, dans notre pays et ici à New York", confie à France 24 Brittany Akinsola, infirmière aux soins intensifs.

Comme pour toutes ses opérations humanitaires, Samaritan’s Purse n’a recruté que des soignants chrétiens pour son hôpital de Central Park.

Toute aide est bonne à prendre

L’ONG est présidée par Franklin Graham, fervent soutien de Donald Trump. Ce missionnaire évangélique attaque régulièrement "les intentions cachées des homosexuels" ou le "mensonge transgenre", combat l’avortement ou qualifie l’islam de "diabolique". Mais face à l'urgence de la crise à New York, le gouverneur de l'État et le maire ont approuvé toute l'aide disponible.

La ville manque cruellement de matériel et de soignants tandis que Samaritan’s Purse dispose d'un équipement précieux et d'un personnel de santé très qualifié. "D’abord, on doit mettre des bottes, ensuite un masque avec une visière pour protéger notre visage. Chaque jour, le personnel doit prendre sa température, le matin et le soir, pour être bien sûr qu'on ne présente pas de symptômes", explique Brittany Akinsola. 

Depuis son ouverture le 1er avril, l'hôpital de campagne des évangélistes a pris en charge des dizaines de malades dans un état critique. Le 9 avril, la situation s’était néanmoins stabilisée dans les hôpitaux de New York : jamais aussi peu de nouveaux patients n'avaient été hospitalisés et admis en réanimation depuis le début de la crise. Une "bonne nouvelle", selon le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo.

Les pénuries de lits d'hôpitaux prévues par divers modèles ont été évitées, a souligné Andrew Cuomo, estimant malgré tout que la guerre n'était pas terminée. "Nous ne sommes pas tirés d'affaire", prévient le gouverneur.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine