Accéder au contenu principal

FIFA : la justice suisse va clore partiellement la procédure contre Blatter (presse)

Publicité

Paris (AFP)

Le ministère public de la Confédération helvétique (MPC, parquet) a décidé de clore en mars l'une des deux enquêtes visant l'ex-président suisse de la Fifa, Sepp Blatter, révèlent vendredi Le Monde et le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

Selon ces deux journaux, le patron déchu de la Fédération internationale de football, âgé de 84 ans, ne sera pas poursuivi pour l'octroi de droits télévisés à l'Union caribéenne de football (CFU), l'un des deux volets de la procédure ouverte contre lui en 2015, pour "soupçon de gestion déloyale et abus de confiance".

Interrogé par l'AFP, Sepp Blatter a indiqué "ne pas avoir reçu personnellement le document du MPC".

Le MPC soupçonnait Sepp Blatter d'avoir signé un "contrat défavorable à la FIFA" avec la CFU, dirigée alors par le sulfureux Trinidadien Jack Warner, radié à vie par la Fédération internationale et inculpé pour corruption par la justice américaine.

Résilié en 2011, ce contrat octroyait les droits télévisés des Mondiaux 2010 et 2014 à la CFU pour 600.000 dollars (536.000 euros), une somme jugée en-deçà du prix du marché.

L’ex-président de la FIFA reste en revanche toujours sous le coup d'une procédure pénale dans le second volet de l'affaire: le paiement controversé de 2 millions de francs suisses (1,89 M EUR) à Michel Platini, alors président de l'UEFA, en février 2011.

"Une fois que le cas concernant le paiement des 2 millions de francs suisses à Platini sera lui aussi classé, je demanderai à la Fifa ma réhabilitation car ma suspension par la commission d'éthique de la Fifa a été faite sur la base des accusations de la justice suisse", a ajouté Blatter à l'AFP.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.