Le don du sang, un acte essentiel même pendant le coronavirus

Il est toujours possible de donner son sang pendant le confinement. C’est même essentiel pour éviter un manque de produits sanguins qui pourrait être fatal aux patients qui en dépendent.
Il est toujours possible de donner son sang pendant le confinement. C’est même essentiel pour éviter un manque de produits sanguins qui pourrait être fatal aux patients qui en dépendent. © AFP

Il est toujours possible de donner son sang pendant le confinement. C’est même essentiel pour éviter un manque de produits sanguins qui pourrait être fatal aux patients qui en dépendent. 

Publicité

En pleine pandémie de Covid-19, la quarantaine fait craindre une baisse du nombre de dons du sang. La semaine du début du confinement, le 17 mars, l’EFS (Établissement français du sang) avait noté une baisse de 30 % du nombre de dons. 

Cela peut avoir des conséquences graves, car les réserves ne sont pas inépuisables, comme le rappelle Michèle Villemur, médecin en charge d’organiser des collectes à l’EFS en Île-de-France : "Les produits sanguins ont une durée de conservation limitée, 42 jours pour les globules rouges et 7 jours pour les plaquettes." 

Il est donc primordial que des donneurs soient prélevés tous les jours. Et pour que ces collectes se poursuivent malgré le confinement lié au coronavirus, il faut que les informations pratiques circulent : les Français ont toujours le droit de sortir pour donner leur sang. 

Donner son sang pendant le confinement : mode d’emploi

Pour ce faire, il suffit de cocher la case "Assistance aux personnes vulnérables" sur l’attestation de déplacement dérogatoire. Il vaut mieux prendre rendez-vous en passant par le site internet de l’EFS ou en appelant un site de collecte proche de chez soi que de venir directement sur place. Le jour du rendez-vous, il est important d’avoir sa pièce d’identité sur soi. 

Pour donner son sang, il faut être en bonne santé, avoir entre 18 et 70 ans et peser au moins 50 kilos. Après une infection au coronavirus, il faut attendre 28 jours pour pouvoir donner. 

Faire un don peut être une l’occasion de soutenir le personnel soignant pendant cette période de pandémie, et de prendre une bonne habitude à garder même après. Car Michèle Villemur le souligne : "Nous avons besoin de dons du sang toute l’année". Un don peut sauver trois vies. 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine