Accéder au contenu principal

Les États-Unis, premier pays à dépasser les 2 000 morts du coronavirus en 24 h

Ces camions réfrigérés font office de morgues temporaires devant un hôpital new-yorkais, le 10 avril 2020.
Ces camions réfrigérés font office de morgues temporaires devant un hôpital new-yorkais, le 10 avril 2020. © Caitlin Ochs, Reuters

Les États-Unis ont battu vendredi un triste record en nombre quotidien de décès du Covid-19 et le pays a dépassé les 500 000 cas de contamination. Le président Donald Trump s'interroge sur le meilleur moment pour rouvrir l'économie du pays.

Publicité

Avec plus de 2 108 morts du coronavirus en 24 heures et 18 586 décès au total, les États-Unis sont tout près de devenir le pays le plus endeuillé du monde. C'est pour l'instant en Italie que le plus grand nombre de décès (18 849) a été recensé. Plus de 500 000 cas de Covid-19 ont par ailleurs été diagnostiqués aux États-Unis, un record mondial, selon les chiffres de l'Université Johns-Hopkins dans la soirée du vendredi 10 avril.

Comme tous les pays, les États-Unis doivent prendre garde à ne pas lever les mesures de confinement trop tôt, au risque de voir une nouvelle flambée de l'épidémie, ni trop tard, ce qui pourrait alourdir une facture économique qui s'annonce déjà très douloureuse.

Choisir le moment opportun pour rouvrir l'économie des États-Unis sera "de loin la plus grande décision de ma vie", a reconnu le président américain Donald Trump. Reconnaissant que fixer une date trop rapprochée pourrait avoir des conséquences funestes, il a aussi insisté sur le danger que pourrait selon lui faire courir une date trop tardive. "Rester à la maison entraîne aussi la mort (...) Une différente forme de mort peut-être", a-t-il déclaré.

"Déconfinement" graduel

Le chercheur Anthony Fauci, membre central de la cellule de crise qui conseille Donald Trump sur l'épidémie, a souligné à plusieurs reprises que le "déconfinement" n'interviendrait pas d'un coup mais serait graduel et différent suivant les régions.

L'épicentre de l'épidémie américaine se situe à New York, l'État déplorant à lui seul plus de 7 800 morts et plus de 160 000 cas positifs. À New York, ville la plus touchée du pays, un hommage a été rendu au personnel hospitalier mort du virus. Une quinzaine de noms ont été égrenés dans le froid par autant de leurs collègues, qui ont déposé leurs photos sur le trottoir, devant l'un des hôpitaux.

>> Sur "l'île des morts" à New York, on enterre les victimes du coronavirus non réclamées

"Plus de 2,1 millions de tests ont été réalisés" dans le pays, a déclaré le vice-président américain Mike Pence vendredi lors de la conférence de presse quotidienne de la cellule de crise de la Maison Blanche sur le virus.

Prévisions revues à la baisse

Le président Donald Trump répète régulièrement qu'il s'agit du plus grand nombre de tests effectués par un pays, ce qui explique selon lui le nombre de cas recensés bien supérieur aux États-Unis qu'ailleurs. Selon le site ourworldindata.com, c'est effectivement le cas en valeur absolue, mais proportionnellement à leur population, l'Italie et la Corée du Sud ont réalisé plus de tests que les Américains.

Les prévisions du nombre de morts aux États-Unis selon le modèle le plus cité (IHME), qui prend en compte la façon dont l'épidémie a évolué en Chine et en Europe, ont ces derniers jours été plusieurs fois revues à la baisse pour la première vague : de 93 000 à 82 000, puis à 60 000 décès.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.