Bahreïn/virus: une unité de soins intensifs installée dans un parking

Publicité

Riffa (Bahreïn) (AFP)

Bahreïn a inauguré mardi une unité de soins intensifs de 130 lits dans un parking de Riffa, au sud de la capitale Manama, un lieu destiné au traitement des personnes infectées par le nouveau coronavirus, une première dans le Golfe selon les autorités.

Petite île du Golfe arabo-persique, située entre l'Arabie saoudite et le Qatar, Bahreïn a enregistré plus de 1.500 cas de contamination et sept décès dus à l'épidémie de Covid-19, sur une population de 1,5 million d'habitants. Trois personnes sont actuellement hospitalisées en soins intensifs.

"C'est une mesure de précaution pour l'avenir, au cas où il y aurait des développements de la pandémie du nouveau coronavirus", a déclaré à la presse cheikh Khaled ben Ali al-Khalifa, responsable des services médicaux du royaume, lors de l'inauguration.

Etablie "en sept jours", selon lui, l'unité a été construite par le ministère de la Défense en coopération avec d'autres institutions gouvernementales dans le parking d'un hôpital militaire.

Les autorités bahreïnies ont commencé, la semaine dernière, à assouplir les mesures de restriction et de confinement mises en place pour endiguer la pandémie, en autorisant certains magasins à rouvrir leurs portes.

Environ 800 médecins et infirmiers ont été formés depuis le mois de février au traitement des patients infectés par le virus, en particulier les cas les plus graves, selon le médecin Nayef Lawri, directeur de l'unité de soins.

Les premiers cas déclarés au Bahreïn en février étaient des personnes revenant d'Iran, pays le plus touché par la pandémie au Moyen-Orient, avec plus de 4.600 décès et 74.500 cas officiellement enregistrés.