Accéder au contenu principal

Coronavirus: pour Faure (PS), encore "trop d'inconnues" sur "le défi du 11 mai"

Publicité

Paris (AFP)

Le premier secrétaire du PS Olivier Faure a demandé mardi au gouvernement de préciser très vite comment il compte relever "le défi du 11 mai" et le début du déconfinement progressif annoncé la veille par Emmanuel Macron.

Le président de la République a annoncé lundi un début de déconfinement à partir du 11 mai, accompagné d'une réouverture progressive des établissement scolaires et des crèches.

"Il y a encore trop d'inconnues et il faut que le gouvernement très vite donne les éléments qui permettraient de comprendre comment cette histoire peut s'exécuter dans le temps", a réclamé le député de Seine-et Marne sur Franceinfo TV.

"Pour l'instant, ce que je vois, c'est de la défiance, du doute et la parole publique a été tellement décrédibilisée sur les masques, sur les tests, qu'il faut des données concrètes", a-t-il argumenté.

"Il faut maintenant être dans le concret et permettre à chacun de comprendre comment le défi du 11 mai peut être relevé, à ce stade, rien ne l'indique et donc il faut que le gouvernement très vite donne ces indications", a-t-il insisté.

"Le 11 mai c'est dans un mois et la question c'est de savoir si nous pourrons à ce moment-là, protéger à la fois les élèves, les parents, les enseignants", a souligné M. Faure à propos de la réouverture des écoles.

Le Premier secrétaire du PS a aussi salué ce qui "s'apparente à un mea culpa" de la part du chef de l'Etat.

"Effectivement, il a donné le sentiment de changer un peu de ton et de comportement et j'espère que ça augure d'une nouvelle phase avec lui, une phase où peut-être que la modestie l'amènera aussi à mieux prendre en considération ce que sont les réalités de terrain", a ajouté M. Faure en évoquant les pénuries de masques et de tests.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.