Accéder au contenu principal

Présidentielle américaine : Barack Obama annonce son soutien à Joe Biden

L'ancien président des États-Unis Barack Obama espère voir Joe Biden retrouver le chemin de la Maison Blanche.
L'ancien président des États-Unis Barack Obama espère voir Joe Biden retrouver le chemin de la Maison Blanche. © Mandel Ngan, AFP (archives)

L’ancien président américain Barack Obama a annoncé mardi son soutien à Joe Biden pour l'élection présidentielle de novembre aux États-Unis. Une annonce qui intervient au lendemain du ralliement de Bernie Sanders à l'ancien vice-président.

Publicité

Le ralliement était attendu. L'ancien président démocrate Barack Obama a annoncé, mardi 14 avril dans une vidéo, son soutien à Joe Biden lors de la présidentielle américaine de novembre.

"J'estime que Joe a toutes les qualités dont nous avons besoin chez un président en ce moment", déclare Barack Obama. "Joe a le tempérament et l'expérience pour nous guider à travers certaines de nos heures les plus sombres et nous guérir au cours d'un long rétablissement", a-t-il ajouté, "et c'est pour cela que je suis fier de soutenir Joe Biden pour devenir président des États-Unis".

Un soutien précieux

Joe Biden a été son bras droit à la Maison Blanche pendant huit ans (2009-2017) et il n'a cessé, en campagne, de rappeler ses bonnes relations avec Barack Obama.

Le soutien de l'ancien président, encore très populaire chez les démocrates, est précieux pour Joe Biden, 77 ans, qui doit rassembler le parti après l'abandon de son rival Bernie Sanders s'il veut battre Donald Trump le 3 novembre.

Après sa victoire, Joe Biden devrait être désigné officiellement candidat lors d'une convention démocrate, le 17 août. Mais pour le moment, la campagne électorale est mise en sourdine en raison de la pandémie de Covid-19, qui a mis un terme à tous les meetings, réunions publiques et autres porte-à-porte.

Comme en 2016

Très discret depuis son départ de la Maison Blanche en janvier 2017, Barack Obama a attendu la victoire claire de Joe Biden et le ralliement du champion de la gauche Bernie Sanders pour se prononcer.

En lançant sa candidature, en avril 2019, Joe Biden avait affirmé avoir "demandé au président Obama" de ne pas le soutenir dans la course à l'investiture démocrate. En réalité, l'ancien président ne comptait probablement pas s'immiscer dans la primaire démocrate tant qu'il n'y aurait pas de vainqueur. En 2016, Barack Obama avait déjà attendu la victoire de Hillary Clinton face à Bernie Sanders, en juin, pour se ranger derrière la candidate.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.