Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Ligue féminine de hand définitivement arrêtée, pas de titre attribué

Publicité

Paris (AFP)

La Ligue féminine de handball (LFH) a définitivement arrêté le Championnat de France, sans attribuer de titre, les clubs de Brest et Metz terminant la saison à égalité en tête du classement, a annoncé l'instance dans un communiqué vendredi.

A la suite des annonces du président Emmanuel Macron lundi, le "bureau directeur de la Fédération française de handball réuni ce jour a, sur proposition du comité de direction de la Ligue féminine de handball, approuvé et validé la décision de l'arrêt définitif du championnat 2019-20", a indiqué la LFH dans son communiqué.

Le classement de la saison 2019/20 est donc arrêté à la 19e journée, et le titre de champion de France n'est pas attribué. "Les clubs de Brest et Metz sont classés premiers à égalité de points", a indiqué la LFH.

Dans l'attente du nombre de places attribuées par la Fédération européenne pour les Coupes d'Europe la saison prochaine, "les clubs de Brest, Metz, Fleury et Nantes seront les représentants français dans ces compétitions", indique la LFH. La Fédération fera la demande d'une place additionnelle pour Paris 92 en European handball league (2e niveau, ancienne EHF Cup).

La Ligue avait déjà acté le principe d'un passage dès la saison prochaine d'un championnat de 12 à 14 clubs, avec deux clubs promus de la 2e division à la Ligue féminine, à savoir Plan de Cuques et Saint Amand-lès-Eaux.

La saison 2020/21 comptera donc 26 journées, et les deux premières équipes à l'issue de cette saison régulière s'affronteront en match aller/retour pour le titre de champion.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.