Accéder au contenu principal

Covid-19 : Donald Trump recommande de "redémarrer l’Amérique" en trois étapes

Donald Trump à la Maison Blanche le 16 avril 2020.
Donald Trump à la Maison Blanche le 16 avril 2020. © Leah Millis, Reuters

Alors que son pays est durement frappé par la pandémie de coronavirus avec près de 33 000 morts, le président américain a présenté, jeudi, ses recommandations pour une sortie par étapes du confinement tout en laissant la main aux gouverneurs des 50 États.

Publicité

Donald Trump a dévoilé jeudi 16 avril une série de directives pour une reprise de l'activité économique américaine. Le processus proposé par le président américain se décline en trois phases que certains États pourront entamer dès vendredi afin de sortir des mesures de confinement destinées à endiguer la propagation de l'épidémie de coronavirus.

"Sur la base des dernières données, notre équipe d'experts est désormais d'accord pour dire que nous pouvons entamer la prochaine phase de notre guerre, que nous appelons : 'faire redémarrer l'Amérique'", a déclaré le locataire de la Maison Blanche lors d'un point de presse quotidien.

FR NW GRAB COVID-19 DECONFINEMENT MATTHIEU MABIN 06H POUR 07H

Le Covid-19 a tué près de 33 000 personnes aux États-Unis en quelques semaines selon les chiffres de l'université Johns-Hopkins. Selon cette source, le pays a connu 4 491 décès supplémentaires en 24 heures. De loin le bilan quotidien le plus élevé, mais il est très probable que ce chiffre contienne des cas de morts "probablement liées" au Covid-19, mais qui n'avaient pas été initialement comptabilisées comme tels.

"Solide programme de dépistage"

Donald Trump a estimé qu'une fermeture prolongée de l'activité pourrait nuire gravement à l'économie et à la société américaines. "Nous n'ouvrons pas tout d'un coup, mais d'un pas prudent après l'autre", a dit le président américain. "Un confinement prolongé combiné à une forte dépression économique auraient d'importantes répercussions sur la santé publique", a-t-il ajouté, évoquant une possible hausse de la consommation de drogue et d'alcool, des suicides et des maladies cardiaques.

Les gouverneurs des 50 États décideront en dernier ressort de la levée des restrictions ou du confinement plus ou moins stricts décrétés pour endiguer la pandémie. Mais l'exécutif a élaboré ses recommandations pour les "guider".

Les nouvelles directives fédérales recommandent aux États américains d'enregistrer une "trajectoire descendante" des cas de coronavirus pendant 14 jours avant de débuter le processus de reprise en trois phases de l'économie américaine. Les hôpitaux doivent aussi disposer d'un "solide programme de dépistage", est-il précisé dans le document.

Trois phases

Au cours de la première phase, les rassemblements de plus de dix personnes devront être évités si le respect des mesures de distanciation sociale est impossible, préconise la Maison Blanche. Les déplacements non-essentiels doivent être limités, le télétravail encouragé et les parties communes dans les entreprises fermées.

Si les écoles resteront fermées lors de cette "phase 1", d'autres lieux comme les restaurants, les cinémas et les stades pourront ouvrir en respectant "des protocoles de stricte distanciation physique". Les bars devront rester fermés.

Durant la deuxième phase, que pourront engager les États ou régions ne présentant pas de rebond des cas de contamination au coronavirus, les déplacements non-essentiels seront autorisés et les établissements scolaires pourront rouvrir. Les rassemblements de plus de 50 personnes devront être évités si le respect des mesures de distanciation sociale est impossible.

Enfin, la troisième phase prévoit la levée des restrictions concernant les lieux de travail.

"Dès demain" pour certains États

Les États "en bonne santé" peuvent redémarrer "littéralement dès demain", avant l'échéance du 1er mai un temps évoquée, a lancé Donald Trump, mentionnant le Montana, le Wyoming ou le Dakota du Nord, relativement épargnés par rapport à New York ou au New Jersey, qui "vivent un enfer".

Le président Trump s’est en revanche gardé de donner une date pour New York et sa région, en première ligne avec près de 15 000 des 32 900 morts déjà enregistrés dans le pays. Dans cet État, épicentre américain de la pandémie, le gouverneur vient d'ailleurs de prolonger le confinement jusqu'au 15 mai au moins.

Près des deux tiers des Américains estiment que Donald Trump a tardé à prendre des mesures décisives face à la menace du coronavirus qui se répandait dans d'autres pays, affirme un sondage publié jeudi. Selon le centre de recherche Pew, 65 % des personnes interrogées critiquent la gestion du début de la crise sanitaire par le président américain, qui a minimisé pendant plusieurs semaines la gravité de l'épidémie apparue fin décembre 2019 en Chine, et son impact sur les États-Unis.

Le confinement est toutefois difficilement supportable pour certains Américains qui ont manifesté cette semaine contre les mesures de distanciation sociale et en soutien de Donald Trump.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.