Accéder au contenu principal

Des migrants renvoyés par les États-Unis sont porteurs du Covid-19, affirme le Guatemala

Amatitlan, au Guatemala, le 13 avril 2020.
Amatitlan, au Guatemala, le 13 avril 2020. © Johan Ordonez, AFP

Le président guatémaltèque, Alejandro Giammattei, a déclaré, vendredi, qu'un grand nombre de migrants qui se trouvaient à bord d'un avion de déportation en provenance des États-Unis cette semaine étaient infectés par le coronavirus. Il a aussi indiqué que les autorités américaines avaient confirmé une dizaine de cas.

Publicité

Les États-Unis, pays le plus endeuillé par la pandémie de Covid-19, ont-ils renvoyé des migrants au Guatemala alors qu'ils étaient porteurs du coronavirus ? C'est en tout cas ce qu'a affirmé, vendredi 17 avril, le président du pays d'Amérique centrale, Alejandro Giammattei.

Douze passagers présents à bord d'un avion en provenance des États-Unis et sélectionnés au hasard pour des tests effectués par les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) se sont révélés positifs au coronavirus, a indiqué Alejandro Giammattei lors d'une allocution télévisée.

Le président guatémaltèque a laissé entendre que d'autres cas de contamination avaient été confirmés parmi les 73 ressortissants présents à bord de l'avion arrivé lundi dans la capitale Ciudad de Guatemala.

>> À voir aussi : Covid-19 : Les migrants de Calais face à la crise sanitaire

Washington a mis la pression sur le pays d'Amérique centrale pour que soient maintenues les opérations de rapatriement des migrants illicites, en dépit des craintes sur de possibles cas importés de contamination au coronavirus et une potentielle propagation dans des zones reculées du Guatemala.

Envoi d'une délégation pour dépister des migrants

Une polémique a éclaté cette semaine après que le ministre guatémaltèque de la Santé, Hugo Monroy, a déclaré que 75 % des passagers d'un avion de déportation étaient infectés par le virus.

D'après l'agence Associated Press, citant un représentant guatémaltèque, 44 personnes présentes à bord de l'avion arrivé lundi étaient contaminées.

Les États-Unis ont annoncé, jeudi, l'envoi d'une délégation des CDC afin d'évaluer la situation et de procéder à des dépistages des migrants, placés en isolement dans un hôpital. On ne sait pas précisément quand les migrants déportés ont été infectés.

Il y a eu une trentaine de cas confirmés de Covid-19 parmi les agents américains de contrôle et d'immigration des douanes (ICE) travaillant dans des centres de détention de migrants, selon les données du service.

Les vols de rapatriement entre les États-Unis et le Guatemala ont de nouveau été suspendus jeudi du fait des cas de contamination recensés plus tôt dans la semaine.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès du ICE et de l'ambassade américaine au Guatemala.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.