Accéder au contenu principal

Le redémarrage de l'économie américaine crée des tensions entre Donald Trump et les gouverneurs

Donald Trump à la Maison Blanche, le 17 avril 2020.
Donald Trump à la Maison Blanche, le 17 avril 2020. © Leah Millis, Reuters

Les tensions ne cessent de croître entre le président des États-Unis et certains exécutifs locaux sur le calendrier et les modalités de la levée des restrictions entravant l'activité économique du pays qui compte plus de 700 000 cas de coronavirus.

Publicité

Donald Trump, qui souhaite au plus vite voir redémarrer l'économie des États-Unis, s'en est pris vendredi 17 avril à plusieurs gouverneurs démocrates, pour leur gestion de la pandémie de coronavirus dans leur État. Le pays compte désormais 700 282 cas de contaminations au Covid-19 et 36 773 morts, d'après l'université Johns-Hopkins, dont 3 856 décès supplémentaires en 24 heures.

"Libérez le Michigan", a écrit le président américain sur Twitter, une référence manifeste aux vives critiques et aux manifestations dirigées contre la gouverneure de cet État, Gretchen Whitmer, en raison de ses mesures strictes de confinement.

Donald Trump a publié des messages identiques concernant le Minnesota et la Virginie, dont les gouverneurs démocrates sont là aussi la cible de manifestations de ses partisans dénonçant les restrictions de déplacements. De nouvelles manifestations sont prévues samedi, notamment à Concord dans le New Hampshire, Annapolis dans le Maryland, Austin au Texas et dans le Colorado.

Le gouverneur démocrate de l'État de Washington, Jay Inslee, s'est indigné des tweets présidentiels, car ils encouragent, selon lui, "des actes dangereux et illégaux". "Il met des millions de personnes en danger d'attraper le Covid-19. Ses tirades déséquilibrées et ses appels à 'libérer' des États pourraient aussi mener à des violences", a-t-il tweeté.

Confrontation avec Andrew Cuomo

Le paroxysme a été atteint avec le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, dont la conférence de presse quotidienne à la télévision s'est transformée en affrontement en temps réel avec Donald Trump, qui réagissait sur Twitter.

Andrew Cuomo, dont l'État est le principal foyer de Covid-19 dans le pays, a lancé une série d'invectives contre le président américain, en réponse à une question d'un journaliste l'interrogeant sur un tweet présidentiel reprochant à New York d'avoir réclamé un nombre "ridiculement" élevé de respirateurs artificiels au plus fort de la crise.

Andrew Cuomo a répliqué que le président devrait "peut-être se lever et aller travailler" au lieu de regarder la télévision. Il l'a aussi accusé de favoriser le secteur du transport aérien et d'autres de ses connaissances dans le milieu des affaires, au détriment de l'aide à apporter aux États.

"Arrêtez de parler !"

Le gouverneur, qui s'était jusque-là abstenu de toute critique trop frontale envers Donald Trump dans ses interventions quotidiennes, a cette fois reproché à l'administration fédérale de rejeter sur les États la responsabilité du redémarrage de leurs économies, sans leur fournir les ressources financières nécessaires.

Alors qu'Andrew Cuomo s'exprimait à Albany, Donald Trump, à Washington, est revenu sur Twitter pour le critiquer. "Le gouverneur Cuomo devrait passer plus de temps à 'faire' et moins à 'se plaindre'. Bougez-vous et faites votre travail. Arrêtez de parler !", a écrit le président. "Nous vous avons construit des milliers de lits d'hôpital, dont vous n'aviez pas besoin ou que vous n'utilisez pas, fourni un grand nombre de respirateurs que vous auriez dû avoir et vous avons aidé avec […] des tests que vous devriez pratiquer."

Interrogé par un journaliste l'informant de ces nouveaux messages, Andrew Cuomo a répondu : "Combien de fois voulez-vous que je dise 'merci', mais je vous dis 'merci' de faire votre travail. C'était votre rôle en tant que président." Andrew Cuomo a ajouté que Donald Trump avait constamment refusé d'aider les États à multiplier les tests, parce que c'était "trop difficile" et "trop compliqué".

Le Texas veut redémarrer

Donald Trump a présenté jeudi des directives pour que les États américains sortent du confinement. Ceux qui remplissent les conditions fédérales en matière de maîtrise de la pandémie pouvaient ainsi engager dès ce vendredi la première phase du processus de reprise de l'activité.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a publié vendredi trois décrets en vue d'un redémarrage de l'activité dans l'État, dont l'économie est la deuxième du pays. Il a toutefois prévenu que le processus serait lent, progressif et réversible.

Des gouverneurs et des experts des questions de santé pensent cependant que seul un vaste programme de dépistage permettra de lever les confinements et de relancer l'activité à moindre risque.

Donald Trump a par ailleurs annoncé vendredi un programme de 19 milliards de dollars pour aider les agriculteurs américains, l'un de ses électorats les plus fidèles. Le secrétaire à l'Agriculture, Sonny Perdue, a précisé que 16 milliards de dollars iront directement aux agriculteurs et les 3 milliards restant serviront à acheter des produits alimentaires qui seront distribués aux plus démunis.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.