Accéder au contenu principal

Covid-19 : Trump annonce la suspension temporaire de l'immigration aux États-Unis

Donald Trump à la Maison Blanche le 20 avril 2020.
Donald Trump à la Maison Blanche le 20 avril 2020. © Jonathan Ernst, Reuters

Le président américain a annoncé lundi soir qu'il allait signer un décret afin de suspendre l'immigration aux États-Unis de manière temporaire dans le but de lutter contre la propagation du coronavirus, qui a fait plus de 42 000 morts dans le pays, et de "protéger les emplois".

Publicité

Le président américain Donald Trump a annoncé lundi 20 avril qu'il allait "suspendre temporairement" l'immigration aux États-Unis pour "protéger les emplois" des Américains face à la crise économique provoquée par le coronavirus.

"À la lumière de l'attaque de l'Ennemi Invisible, et face à la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS citoyens américains, je vais signer un décret présidentiel pour suspendre temporairement l'immigration aux États-Unis", a tweeté Donald Trump.

Plus de 1 400 décès en 24 heures

Les États-Unis ont recensé lundi 1 433 décès dus au coronavirus en 24 heures, un chiffre en baisse par rapport à la veille, selon le comptage de l'université Johns Hopkins qui fait référence. Ce bilan journalier porte à 42 094 le nombre total de décès recensés depuis le début de la pandémie aux États-Unis, pays officiellement le plus endeuillé au monde par le Covid-19.

La première puissance économique compte désormais plus de 784 000 personnes infectées par le virus, selon le comptage, actualisé en continu. Quelque 72 000 personnes sont déclarées guéries.

Donald Trump va recevoir Andrew Cuomo

New York reste l'épicentre dans le pays, même s'il semble que l’État ait surmonté le pire de la crise. En 24 heures, 478 morts y ont été enregistrés, annoncé lundi son gouverneur, Andrew Cuomo, le bilan le plus bas en plus de deux semaines.

Le président américain a annoncé qu'il recevrait mardi Andrew Cuomo, devenu l'une des figures de la lutte contre le coronavirus aux États-Unis. "Il sera dans le Bureau ovale demain (mardi) après-midi", a déclaré Donald Trump, qui se félicite depuis quelques jours de sa bonne entente avec le gouverneur démocrate après l'avoir dans un premier temps vivement critiqué, jugeant qu'il parlait trop mais n'agissait pas assez. "Beaucoup de bonnes choses se passent à New York", a-t-il ajouté.

Grève chez Amazon

Sur le plan économique, plus de 300 salariés d'Amazon aux États-Unis se sont engagés à ne pas se rendre sur leur lieu de travail à partir de mardi, pour demander une amélioration des conditions sanitaires face au Covid-19 dans les entrepôts.

Il s'agit de "la plus grande action de masse des travailleurs à ce jour, alors que les frustrations montent autour de la défaillance de l'entreprise à protéger les travailleurs et la santé publique face à l'épidémie de coronavirus", dénonce le regroupement d'associations Athena dans un communiqué publié lundi. Ce mouvement est lancé à trois jours d'une grève en ligne de codeurs et ingénieurs du groupe.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.