Deux médecins supplémentaires sont décédés du coronavirus en France

Publicité

Paris (AFP)

Deux médecins sont morts du coronavirus ces derniers jours en France, l'un dans le Nord et le deuxième en Seine-Saint-Denis, portant à neuf le nombre de praticiens décédés du Covid-19 dans l'Hexagone, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Médecin généraliste âgé de 65 ans, Kabkéo Souvanlasy est décédé vendredi à l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où il se trouvait en réanimation depuis un mois, selon son entourage.

L'équipe du service réanimation a "tout fait" pour le sauver, a témoigné auprès de l'AFP sa cousine, Manola Souvanlasy-Abhay, également médecin, à Paris.

D'origine laotienne, le docteur Souvanlasy était arrivé en France en 1975 avec sa famille. Réfugié politique, ce père de famille avait fait ses études de médecine à Rouen et s'était installé en 1987 à Sevran, ville populaire de banlieue parisienne.

Agé de 64 ans, Philippe Lerche est décédé quant à lui dimanche, dans le Nord. Selon l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France, qui a annoncé son décès, il exerçait comme généraliste à Villers-Outréaux, près de Cambrai.

"Au nom de toutes les équipes de l'ARS, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à sa famille", a réagi dans un communiqué le directeur général de l'ARS Étienne Champion, saluant "le courage et l'engagement des professionnels de santé" face au Covid-19.

Au total, neuf médecins en activité sont décédés du coronavirus en France, principalement dans le Grand-Est et en Ile-de-France. Plusieurs autres professionnels de santé ont également perdu la vie, dont une infirmière et deux aides-soignants.

Selon Santé publique France, plusieurs milliers de contaminations ont été rapportés parmi les professionnels de santé et salariés d'établissements médico-sociaux, en première ligne face à l'épidémie en raison de leur exposition aux patients infectés.