Accéder au contenu principal

Rugby: Best veut que l'hemisphère Nord déplace sa saison en été

Publicité

Londres (AFP)

L'interruption forcée des compétitions de rugby, en raison de l'épidémie de Covid-19, pourrait être une chance pour l'hémisphère Nord de déplacer sa saison de l'hiver à l'été, a estimé mardi l'ancienne star irlandaise Rory Best.

Jouer cet été pourrait être la seule façon de finir la saison actuelle, si les mesures de restriction et de protection peuvent être allégées.

"Ce pourrait être une opportunité de prouver que le rugby estival peut fonctionner. Pour le bien du rugby, je pense qu'ils devraient essayer et aligner" les saisons des deux hémisphères, a glissé à la BBC l'ancien talonneur de 37 ans, qui a pris sa retraite après la Coupe du monde 2019.

Une telle solution augmenterait selon lui les chances des équipes du Nord de soulever à nouveau la Coupe du monde, un évènement qui ne s'est produit qu'une fois en 9 éditions (victoire de l'Angleterre en 2003).

Le Mondial "se déroule à la fin de la saison de l'hémisphère Sud, donc quand ils se rassemblent, ils n'ont pas à retravailler leur condition physique", a-t-il plaidé.

"Quand nous on se rassemble, on doit passer au moins trois ou quatre semaines à retrouver notre forme après une pause (...) ce temps pourrait être utilisé à se préparer pour gagner la Coupe du monde".

En tout état de cause, l'ancien talonneur aux 124 sélections a estimé qu'il faudrait jusqu'à 4 semaines de pause entre les deux saisons, si la compétition devait reprendre cet été.

"Peut-être que (la saison actuelle) va déborder sur septembre, avant deux, trois ou quatre semaines de pause, et ensuite la saison suivante à partir d'octobre", a-t-il suggéré, en rappelant que cela avait déjà été le cas pour le championnat d'Angleterre après le Mondial-2015.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.