Accéder au contenu principal

Rugby: Whitelock propose de relancer le derby Nord-Sud en Nouvelle-Zélande

Publicité

Wellington (AFP)

Le 2e ligne des All Blacks Sam Whitelock veut relancer le derby entre les îles du Nord et du Sud de la Nouvelle-Zélande, tombé en désuétude, s'il devait y avoir une saison blanche dans le rugby international en raison de la pandémie de coronavirus.

"On discute de tout, on réfléchit à des oppositions entre All Blacks ou à la rencontre +North vs Sud+ s'il ne peut pas y avoir de déplacements vers l'étranger", a déclaré mardi soir Whitelock à la chaîne de télévision Sky Sport NZ, à propos des discussions en cours avec ses coéquipiers internationaux et la fédération néo-zélandaise.

"Je n'ai jamais disputé ce duel Nord/Sud, mais j'ai entendu des belles histoires sur ce match, c'était un sacré derby au cours d'une saison, cela serait assez cool de participer à un de ces matches", a ajouté le double champion du monde.

Le match "North vs South" a eu lieu pour la première fois le 30 juin 1897 et opposait des joueurs évoluant sur les deux îles principales qui forment la Nouvelle-Zélande. Il a toutefois disparu du calendrier et n'a été disputé qu'à deux reprises depuis 1985.

Le rugby néo-zélandais, comme mondial, est en suspens à cause de la pandémie de Covid-19, et ne sait pas encore quel sera son calendrier en 2020.

Le Super Rugby, qui réunit des franchises d'Afrique du Sud, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, d'Argentine et du Japon, a été suspendu mi-mars après la 7e des 18 journées de la phase régulière.

Les internationaux néo-zélandais participent aussi en temps normal au Rugby Championship, un tournoi opposant les sélections de Nouvelle-Zélande, d'Australie, d'Afrique du Sud et d'Argentine. Des test-matches contre le pays de Galles et l'Ecosse en juillet à domicile, figurent également à leur calendrier mais pourraient être déprogrammés.

La semaine dernière, la Fédération néo-zélandaise de rugby (NZR) et le syndicat des joueurs (NZRPA) ont trouvé un accord pour geler une somme de 25 millions de dollars néo-zélandais (14 millions d'euros), correspondant à la moitié des revenus (salaires de base, primes, intéressement...) restant à percevoir par les joueurs jusqu'à la fin de l'année.

L'accord concerne tous les joueurs du Super Rugby, le championnat des provinces de l'hémisphère Sud, dont les All Blacks.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.