Accéder au contenu principal

Covid-19 : Bruno Le Maire souhaite rouvrir "tous les commerces" le 11 mai

Le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, le 15 avril 2020 à Paris.
Le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, le 15 avril 2020 à Paris. © Michel Euler, pool / AFP

Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances, a annoncé jeudi qu'il souhaitait que l'ensemble des commerces puissent rouvrir leurs portes le 11 mai. Les bars et les restaurants ne seraient cependant pas concernés.

Publicité

"Nous souhaitons que tous les commerces puissent rouvrir le 11 mai de la même manière, pour un principe d'équité", a annoncé jeudi 23 avril le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

"La seule différence qu'il pourrait y avoir, mais ça n'a pas encore été tranché (...), c'est : est-ce qu'on le fait au niveau national, est-ce qu'il faut tenir compte des disparités régionales, ça c'est une évaluation sanitaire qui devra être faite", a poursuivi le ministre sur France Info.

Autre précision, Bruno Le Maire a indiqué que ce souhait ne concernait pas les restaurants et les bars. "Je laisse simplement de côté la restauration, les bars et les cafés", qui feront l'objet d'un "traitement spécifique", a-t-il ajouté, en défendant pour les autres commerces "un principe d'équité, c'est-à-dire que tout le monde doit être traité de la même manière".

Pas de cadeau pour les paradis fiscaux

Par ailleurs, lors de cette même interview, Bruno Le Maire a annoncé que la France n'accorderait pas d'aides pour faire face à la crise aux entreprises basées ou ayant des filiales dans les paradis fiscaux.

"Il va de soi que si une entreprise a son siège fiscal ou des filiales dans un paradis fiscal, je veux le dire avec beaucoup de force, elle ne pourra pas bénéficier des aides de trésorerie de l'État", a-t-il affirmé sur France Info.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.