Accéder au contenu principal

Covid-19 : l’Italie pourrait se déconfiner en quatre étapes, et ce dès lundi

En Italie, des commerces et restaurants rouvrent progressivement, notamment pour la vente à emporter. Ici, une pizzeria à Campania, le 23 avril 2020.
En Italie, des commerces et restaurants rouvrent progressivement, notamment pour la vente à emporter. Ici, une pizzeria à Campania, le 23 avril 2020. © Ciro De Luca, Reuters

Le déconfinement de l'Italie se fera progressivement en quatre étapes, dont la première pourrait débuter dès lundi, ont rapporté vendredi les médias de la péninsule. Le gouvernement n'a, toutefois, encore rien annoncé officiellement.

Publicité

De plus en plus de pays européens pensent au déconfinement et l’Italie ne déroge pas à la règle. Les médias italiens affirment, vendredi 24 avril, que le pays sortira du confinement en quatre étapes, dont la première pourrait débuter dès lundi.

Le gouvernement n’a, toutefois, fait aucune annonce officielle en ce sens, alors que le pays continue à être le plus lourdement touché en Europe.

"Ce sont quatre lundis qui vont rythmer la réouverture" du pays à l'issue du confinement instauré le 9 mars pour endiguer le Covid-19, selon le quotidien Il Corriere della Sera, principal tirage du pays. La péninsule déplore 25 500 morts dus à l’épidémie. "Tout dépendra de la courbe des contagions", mais si celle-ci n'augmente pas, "les usines de machines agricoles et pour la sylviculture pourraient rouvrir le 27 avril", écrit le quotidien.

Sauf imprévu, le "4 mai, ce seront les chantiers et l'industrie du textile et de la mode" qui vont redémarrer. Ils seraient ensuite suivis une semaine plus tard, le 11 mai, par "l'ouverture des magasins d'habillement et de chaussures, ainsi que d'autres commerces". Enfin, le 18 mai, ce serait au tour des bars, restaurants et coiffeurs de rouvrir, selon la même source.

D'autres journaux évoquaient un rythme semblable, préférant situer l'ouverture des bars et restaurants dans la "seconde quinzaine de mai".

Mesures strictes d’hygiène et distanciation sociale

Cette réouverture progressive sera de toute façon accompagnée par de strictes mesures d'hygiène et de distanciation sociale. Ainsi, dans les magasins ayant une superficie égale ou inférieure à 40 mètres carrés, les clients ne seront admis qu'un par un, et dans les autres ce chiffre sera fonction de leur superficie.

Les bars et restaurants devront maintenir la distance d'un mètre minimum entre les clients et privilégier les espaces ouverts à ceux climatisés, la climatisation favorisant la dispersion dans l'air d'éventuels aérosols contagieux.

L’Italie reste, vendredi 24 avril, le premier foyer du Covid-19 en Europe et le deuxième dans le monde, déplorant 25 549 morts. Mais l’espoir renaît dans la péninsule, dont le nombre de patients en soins intensifs continue de baisser quotidiennement.

Adaptation des transports publics

Certains commerces, comme les librairies et les laveries, ont pu rouvrir depuis le 14 avril et près de 2,7 millions de personnes en Italie devraient reprendre le travail à compter du 4 mai, à la faveur de la levée progressive des mesures de confinement en vigueur pour freiner la pandémie de coronavirus.

La péninsule se prépare également à adapter ses transports publics aux nouvelles règles en vigueur. Les salariés seront invités dans la mesure du possible à utiliser leur propre voiture, leur trottinette ou leur vélo, selon un responsable syndical qui a participé à une réunion avec le gouvernement mercredi soir. Et pour ceux qui ne le peuvent pas, soit environ 15 % des salariés, la distanciation sociale dans les transports publics sera de rigueur.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.