Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Covid-19 : les violences domestiques explosent pendant le confinement en RD Congo

En RD Congo, le confinement dû au coronavirus tourne au cauchemar pour les femmes victimes de violences conjugales.
En RD Congo, le confinement dû au coronavirus tourne au cauchemar pour les femmes victimes de violences conjugales. © Capture d'écran France 24

En République démocratique du Congo, le confinement pour contenir la pandémie de coronavirus est devenu un danger pour de nombreuses femmes : les cas de violences domestiques y ont explosé. Les associations mettent le gouvernement en garde, à l’heure où ce dernier veut prolonger le confinement.

Publicité

Pour beaucoup de femmes en République démocratique du Congo, les mesures prises pour contenir l’épidémie de Covid-19 tournent au cauchemar avec l'explosion des cas de violences domestiques dans le pays.

Avec la proclamation de l’état d’urgence assorti d'un confinement en mars, des femmes qui subissaient déjà des violences conjugales se retrouvent enfermées toute la journée avec leur agresseur.

“Avant, il pouvait au moins sortir, témoigne une victime à France 24. Mais depuis que le confinement a commencé, il reste à la maison, alors il me bat et me viole encore plus souvent. Sa seule distraction est mon corps, et si je refuse, il me menace avec la machette.”

En RD Congo, malgré l’inquiétude des associations, le Parlement a approuvé la prolongation de l’état d’urgence sanitaire pour une durée de 15 jours.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.