Covid-19 : déconfinement progressif à partir du 4 mai au Nigeria

Le président nigérian Muhammadu Buhari s'adresse à la nation le 27 avril 2020.
Le président nigérian Muhammadu Buhari s'adresse à la nation le 27 avril 2020. © Reuters

Le Nigeria, qui recense 40 décès liés au coronavirus, va procéder à un déconfinement progressif à partir du 4 mai, mais imposera un couvre-feu nocturne et le port du masque. Ces nouvelles mesures ne s'appliqueront toutefois pas à l'État de Kano.

Publicité

"J'ai décidé de mettre en place des mesures graduelles de déconfinement", a annoncé le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, lundi 27 avril, dans une allocution télévisée très attendue. Ces mesures seront mises en place dès le 4 mai.

Le pays le plus peuplé d'Afrique reste toutefois prudent. "Nous mettrons en place un couvre-feu entre 20 heures et 6 heures du matin", a expliqué le président Buhari. "Les frontières inter-États resteront fermées, sauf pour les besoins de première nécessité […]. Nous allons imposer le port du masque dans les lieux publics, ainsi que les mesures de distanciations sociales", a ajouté le chef de l'État.

Ces nouvelles mesures ne s'appliqueront toutefois pas à l'État de Kano, qui a enregistré ces derniers jours, un grand nombre de "morts mystérieuses", qui sont encore en cours d'autopsie, selon les autorités locales. 

Tensions sociales

Les mesures de confinement, imposées par le gouvernement fédéral dans trois États (Lagos, Abuja et Ogun) et appliquées dans plusieurs autres États par les gouverneurs, ont entraîné de vives tensions sociales au Nigeria, où la majorité de la population dépend de l'économie informelle pour sa survie. 

Le Nigeria recensait lundi près de 1 300 cas officiellement déclarés d'infection au coronavirus, et 40 décès mais de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer le nombre insignifiant de tests réalisés dans ce pays de 200 millions d'habitants.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine