Covid-19 : l'Italie annonce une série de mesures pour alléger le confinement

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, lors d'une vidéoconférence, le 23 avril 2020 à Rome.
Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, lors d'une vidéoconférence, le 23 avril 2020 à Rome. © AFP

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a promis dimanche la réouverture des écoles en septembre et annoncé une série de mesures pour alléger le confinement auquel sont soumis les Italiens depuis le 9 mars. 

Publicité

L'Italie commencera à rouvrir ses usines le 4 mai dans le cadre de ses mesures de déconfinement et prévoit de reporter à septembre la rentrée scolaire, a déclaré dimanche 26 avril le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, dans une interview à La Repubblica.

"Nous travaillons en ce moment pour autoriser la réouverture d'une bonne partie des activités, de l'industrie à la construction", explique le chef du gouvernement, ajoutant qu'un plan de déconfinement sera présenté au plus tard en début de semaine.

Les entreprises devront respecter de strictes mesures sanitaires avant de rouvrir leurs portes, prévient Giuseppe Conte, mais certaines sociétés considérées comme "stratégiques" pourraient rouvrir dans les prochains jours sur autorisation des préfets.

Rentrée scolaire en septembre

Giuseppe Conte a aussi promis la réouverture des écoles en septembre. "L'école est au centre de nos pensées et rouvrira en septembre", assure-t-il, soulignant que "tous les scénarios préparés par un comité d'experts prévoyaient des risques élevés de contagion en cas de réouverture (avant septembre, NDLR) des écoles".

"C'est la santé de nos enfants qui est en jeu", a poursuivi Giuseppe Conte, tandis que les établissements scolaires sont fermés depuis début mars en raison du Covid-19.

Les parcs rouvriront aussi le 4 mai mais il faudra y maintenir la distanciation sociale et éviter les rassemblements. "Si tu aimes l'Italie, garde tes distances", déclare le chef du gouvernement, prévenant que toutes ces ouvertures seraient remises en cause en cas de rebond de la contagion. Il sera également désormais possible de rendre visite à sa famille et de se réunir mais en nombre limité et en respectant toujours les mesures de sécurité.

>> À voir, l'Entretien de France 24 : "Luigi Di Maio : 'Nous devons créer une alliance internationale pour un vaccin contre le Covid-19'"

Les bars et restaurants, fermés jusqu'à présent (à part ceux qui faisaient les livraisons à domicile), rouvriront à la même date, le 4 mai, mais seulement pour vendre de la nourriture à emporter. Les rassemblements devant ces établissements resteront interdits.

La réouverture complète des bars et des entreprises de restauration n'aura lieu que le 1er juin, tout comme celle des salons de beauté ou de coiffure, toujours dans le respect des mesures de sécurité.

Premier pays européen frappé par l'épidémie de coronavirus, l'Italie a été aussi le premier à mettre en place un confinement général de la population début mars. Depuis le 14 mars, l'Italie a enregistré chaque jour plus de 300 morts, avec des pics s'approchant de 1 000 morts, pour un total de 26 644 décès, selon le bilan publié dimanche par la protection civile.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine