Accéder au contenu principal

Les Etats-Unis n'ont pas la capacité de dépistage nécessaire pour le déconfinement (analyse)

Publicité

Washington (AFP)

Malgré des progrès récents, la majorité des Etats américains n'ont pas à ce jour la capacité suffisante de tests de dépistage pour commencer le déconfinement d'ici le 1er mai, concluent des chercheurs d'Harvard dans une analyse publiée lundi sur le site spécialisé Stat.

L'analyse contredit l'affirmation par le président Donald Trump que les Etats-Unis ont suffisamment fait monter en gamme leurs capacités de dépistage. La semaine dernière, environ 1,5 million de tests ont été réalisés dans le pays, selon le Covid Tracking Project.

En réalité, 19 Etats sont prêts, estiment les chercheurs d'institut de santé mondiale d'Harvard, comme l'Alaska ou le Montana, qui ont été relativement épargnés par la pandémie.

Mais 31 Etats sont encore loin d'avoir la capacité de découvrir la plupart des contaminations rapidement. New York, plus gros foyer américain, devra réaliser entre 130.000 et 155.000 tests par jour, contre une moyenne de 20.000 par jour mi-avril.

La Géorgie, qui a commencé ce week-end à rouvrir certains commerces non-essentiels, aura un déficit de plus de 5.000 tests par jour, selon cette analyse.

Les chercheurs disent avoir simulé un scénario réaliste, conduisant à un besoin national d'au moins 500.000 tests par jour d'ici le 1er mai, sur la base d'un modèle d'épidémie amenant à 545 morts le 15 mai.

Ashish Jha, directeur du Harvard Global Health Institute, estime que l'analyse n'est pas forcément une mauvaise nouvelle: le nombre de tests a beaucoup augmenté la semaine dernière: 300.000 ont été rapportés samedi et 256.000 dimanche, selon le Covid Tracking Project.

"Les tests sont restés coincés pendant très longtemps. Les vannes commencent enfin à s'ouvrir!" a écrit Ashish Jha sur Twitter. "Il reste encore beaucoup de chemin, mais ça progresse!"

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.