Turquie : plus de 400 personnes interpellées pour "provocation en ligne"

A worker in a protective suit sprays disinfectant at Grand Bazaar, known as the Covered Bazaar, to prevent the spread of coronavirus disease (COVID-19), in Istanbul, Turkey, March 25, 2020.
A worker in a protective suit sprays disinfectant at Grand Bazaar, known as the Covered Bazaar, to prevent the spread of coronavirus disease (COVID-19), in Istanbul, Turkey, March 25, 2020. © Umit Bektas, Reuters

Selon le ministère de l'Intérieur turc, la police a arrêté depuis le mois dernier plus de 400 personnes accusées d'avoir fait de la "provocation" sur les réseaux sociaux en lien avec la pandémie de nouveau coronavirus.

Publicité

Sous la menace du Covid-19, Ankara serre la vis. "Au cours des 42 derniers jours, 6 362 comptes sur les réseaux sociaux ont été repérés, 855 suspects ont été identifiés et 402 personnes ont été arrêtées", a déclaré le ministère de l'Intérieur turc dans un communiqué publié lundi 27 avril.

Les autorités turques traquent sans relâche les personnes soupçonnées de propager des rumeurs sur le virus ou qui critiquent la gestion de l'épidémie par le gouvernement. Fin mars, le ministre de l'Intérieur avait rapporté que 410 autres personnes avaient été arrêtées sur la base d'accusations similaires à celles mentionnées lundi.

La Turquie a enregistré plus de 2 800 décès liés au nouveau coronavirus et fait état de plus de 110 000 cas de personnes infectées. A la mi-avril, le Parlement avait approuvé la libération de dizaines de milliers de détenus pour tenter de désengorger un univers carcéral menacé par la pandémie.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine