Covid-19 en Espagne : un déconfinement progressif jusqu'à fin juin, annonce Pedro Sanchez

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, lors de la visite d'une usine fabriquant des respirateurs à Mostoles, près de Madrid, le 3 avril 2020.
Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, lors de la visite d'une usine fabriquant des respirateurs à Mostoles, près de Madrid, le 3 avril 2020. © Borja Puig de la Bellacasa, La Moncloa, AFP

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a présenté mardi un plan en quatrevolets de levée des mesures de confinement en vigueur dans le pays pour freiner l'épidémie de coronavirus. Objectif : un retour à la normale d'ici la fin du mois de juin.

Publicité

Un déconfinement en quatre étapes. Le gouvernement espagnol a fixé mardi 28 avril la feuille de route du déconfinement "progressif" du pays qui sera mise en place d'ici "fin juin", a annoncé son Premier ministre Pedro Sanchez. "Il n'y aura pas de mobilité entre les provinces ou les îles jusqu'à ce que la normalité soit atteinte", a-t-il précisé.

La levée du confinement débutera le 4 mai mais variera selon les régions en fonction de différents facteurs, parmi lesquels le taux d'infection, le nombre de lits de soins intensifs disponibles et le respect des règles de distanciation sociale, a-t-il expliqué.

Écoles fermées jusqu'en septembre

Les écoles resteront elles fermées jusqu'en septembre, sauf exception pour les activités de remise à niveau ou pour les enfants de moins de 6 ans dont les deux parents ne peuvent pas télétravailler, a souligné Pedro Sanchez, qui mise sur une application de traçage des malades du coronavirus. Les déplacements ne seront permis pour les Espagnols qu'au sein de leur province.

L'utilisation d'un masque dans les transports en commun sera "fortement recommandée". Les terrasses des restaurants pourront ouvrir avec une capacité limitée à 30 % pendant la première phase de levée du confinement, a-t-il précisé.

Six à huit semaines de désescalade

"Dans le meilleur des cas, la phase de désescalade vers la nouvelle normalité aura une durée minimale de six semaines" et "nous voulons que la durée maximale soit de huit semaines pour tout le territoire espagnol", a déclaré Pedro Sanchez, sans donner de dates précises pour les différentes phases dont la mise en œuvre dépendra de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

"Le seul but" de ce plan qui sera implémenté différemment selon les régions du pays, "est de remettre l'Espagne en marche tout en protégeant la santé et la vie des Espagnols", a insisté Pedro Sanchez.

Du côté footballistique, la reprise des entraînements est prévue à partir du 4 mai prochain. Les ligues professionnelles du pays seront autorisées à revenir à un "entraînement basique" et les sportifs professionnels pourront reprendre l'entraînement individuel.

L'Espagne comptabilise 301 décès ces dernières 24 heures (23 822 au total) et plus de 210 000 personnes infectées.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine