La compagnie SAS se sépare de 5.000 employés en raison de la crise du coronavirus

Publicité

Stockholm (AFP)

La compagnie aérienne scandinave SAS a annoncé mardi qu'elle allait se séparer de 5.000 employés, estimant que le trafic aérien, en chute libre en raison de la crise du coronavirus, ne reviendra pas à la normale avant "des années".

"Etant donné les restrictions actuelles, SAS s'attend à une activité limitée durant l'importante saison d'été. De plus, cela prendra sûrement des années avant que la demande ne retrouve son niveau d'avant la crise du Covid-19", écrit-elle dans un communiqué.

Ces suppressions d'emplois représentent environ 40% des effectifs de l'entreprise, a précisé le directeur général Rickard Gustafson auprès de l'agence de presse TT.

La demande ne devrait pas retrouver son niveau antérieur à la pandémie "avant 2022", a-t-il ajouté.

SAS, qui a mis en congé environ 90% de ses salariés mi-mars, va supprimer 1.900 postes à temps plein en Suède, 1.300 en Norvège et 1.700 au Danemark.

La Suède et le Danemark, les deux principaux actionnaires de SAS, ont annoncé le 17 mars apporter des garanties d'Etat sur ses crédits à hauteur de plus de 275 millions d'euros.

La compagnie a souligné mardi que le trafic est "très limité entre la Norvège et la Suède".