Accéder au contenu principal

Wall Street grimpe à l'ouverture avec l'espoir d'un traitement contre le coronavirus

Publicité

New York (AFP)

Wall Street était en forte hausse mercredi en début de séance, portée par l'annonce de la biotech américaine Gilead Sciences de résultats encourageants dans un traitement contre le coronavirus.

Vers 13H45 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, montait de 1,73%, à 24.518,96 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 2,30% à 8.805,78 points.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prenait 1,94% à 2.918,92 points.

La Bourse de New York avait fini dans le rouge mardi, à l'issue d'une séance en dents de scie, marquée par une salve de résultats d'entreprises en demi-teinte: le Dow Jones avait baissé de 0,13% et le Nasdaq de 1,40%.

Selon Gilead Sciences (+3,11%), des données positives sont ressorties d'une étude menée par l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses concernant un essai clinique de l'antiviral remdesivir contre le Covid-19.

La biotech s'est toutefois montrée prudente, rappelant que "le remdesivir n'était ni agréé ni approuvé nulle part dans le monde et n'avait pas prouvé sa sécurité ou son efficacité pour le traitement du Covid-19."

Selon Patrick O'Hare de Briefing, il s'agit toutefois "d'une bonne nouvelle et d'une vraie raison d'espérer qu'un traitement thérapeutique pour le Covid-19 est à l'horizon, particulièrement pour les patients soignés moins de 10 jours après l'apparition des symptômes."

Ces potentielles avancées médicales ont quelque peu éclipsé l'impact sur le marché de la chute de 4,8% du PIB américain au premier trimestre en rythme annuel, selon une estimation préliminaire du département du Commerce.

Cette baisse, due à l'arrêt de l'activité économique de la première puissance mondiale pour endiguer le coronavirus, met fin à une décennie de croissance pour les Etats-Unis.

Et la situation ne devrait pas s'améliorer au deuxième trimestre, qui pourrait connaître un recul encore plus important.

Parmi les nombreux résultats du jour, Boeing (+5,18%) a annoncé une perte nette de 641 millions de dollars au premier trimestre et vu son chiffre d'affaires trimestriel plonger de plus de 26%.

Le constructeur aéronautique, frappé de plein fouet par la crise liée au coronavirus, a confirmé réduire ses effectifs mondiaux d'environ 10% et la production de ses avions long-courriers.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américain reculait à 0,5938%, contre 0,6129% mardi soir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.