Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Covid-19 : le quotidien au zoo d'Amnéville se poursuit, malgré la crise sanitaire

Un tigre du zoo d'Amnéville, en région Grand Est.
Un tigre du zoo d'Amnéville, en région Grand Est. © France 24

Avec le confinement, les soigneurs animaliers et vétérinaires s'activent depuis six semaines sur les 17 hectares du zoo d'Amnéville, dans l'est de la France. Tout est fait pour que le quotidien des 2 000 animaux reste inchangé. Un calme auquel les pensionnaires ne sont pas habitués. Reportage Éléonore Vanel, Mohamed Farhat.

Publicité

En temps normal, le zoo d'Amnéville accueille en moyenne plus de 1 000 visiteurs par jour. Mais confinement oblige, les soigneurs animaliers sont depuis six semaines les seuls humains à emprunter les allées du parc.

Ce calme imprévu surprend les pensionnaires. "Quand on passe dans les allées, les girafes nous fixent, explique Sébastien Grosse, soigneur animalier des lémuriens et rhinocéros. D'habitude, les rhinos ne nous calculent pas, maintenant, quand on parle, ils portent plus d'attention, ils font attention aux personnes qui passent."

>> À lire : "Risques de contagion, plasma, animaux infectés : les derniers travaux sur le coronavirus"

Pour éviter de contaminer les animaux sensibles au Covid-19, comme les félins ou les grands singes, les soigneurs attitrés ont recours aux gestes barrières et portent des masques.

Rénovation au programme

Pour assurer la sécurité du personnel, les effectifs ont également été réduits. "Normalement, nous sommes deux vétérinaires en permanence sur le parc, explique Alexis Maillot, vétérinaire du zoo. Mais en ce moment, on est chacun présent à tour de rôle de façon à éviter de transmettre la maladie aux autres." Même précaution chez les soigneurs.

Pas de répit non plus pour les équipes dédiées à l'entretien des infrastructures. Cette fermeture imprévue est l'occasion de rénover les installations. "On profite un peu de ces temps calmes pour réinvestir certains enclos, faire des rénovations, souligne Thomas Grangeat, responsable pédagogique et éthologue du zoo.

La réouverture est attendue et préparée au quotidien, même si la date est encore floue. Probablement pas avant mi-juillet.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.