Covid-19 en France : 289 décès en 24 heures, 35 départements classés en "rouge"

Le 30 avril 2020, avec sa première carte rendue publique, le gouvernement a classé 39 départements en "rouge".
Le 30 avril 2020, avec sa première carte rendue publique, le gouvernement a classé 39 départements en "rouge". © Ministère des Solidarités et de la Santé

Selon le décompte quotidien tenu jeudi par le ministère des Solidarités et de la Santé, 289 personnes ont succombé au Covid-19 ces dernières 24 heures. Selon la première carte de France révélant l'étendue de l'épidémie, 35 départements sont classés en "rouge".

Publicité

35 départements sont dans le rouge. Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont présenté jeudi 30 avril la carte de France révélant l'étendue de l'épidémie du Covid-19, conformément au plan de déconfinement présenté mardi par le Premier ministre Édouard Philippe. Elle synthétise plusieurs données : les consultations aux urgences pour des suspicions de coronavirus et la tension hospitalière en matière de capacités de réanimation.

Sans surprise, les régions Grand Est, l'Île-de-France, Bourgogne Franche-Comté et Hauts-de-France sont en rouge, ainsi que les départements du Cher, du Lot, de la Haute-Corse et de Mayotte, soit un total de 35 départements. La partie centre du pays et le Sud-Est figurent en orange, couleur intermédiaire. L'ouest du pays est, lui, en vert.

Il s'agit d'une première version, qui sera mise à jour quotidiennement. Cette carte ne vaut que pour le jour de sa diffusion, et évoluera jusqu'au 7 mai. À cette date, chaque département sera fixé sur sa catégorie et leur couleur ("vert" ou "rouge" uniquement)  servira de référence pour la mise en oeuvre du déconfinement.

Dans les territoires en vert, une moindre présence du virus permettra d'organiser un déconfinement plus large. Les territoires "oranges" ne présentent qu'un seul des deux critères, la circulation active du virus ou les capacité en réanimation.

  Il s'agit de "données à date de ce soir au 30 avril, reflet de l'activité épidémique et de la charge hospitalière en réanimation sur les 7 derniers jours" a insisté le ministre, et cette carte ne change rien aux règles du confinement actuellement en vigueur.

71 % des patients en réanimation concentrés sur quatre régions

La première carte reflète la circulation du virus département par département en s'appuyant sur la part des patients qui s'adressent aux urgences de leur hôpital pour une suspicion d'infection à coronavirus (inférieure à 6 % en vert, entre 6 % et 10 % en orange et supérieure à 10 % en rouge).

Quelque 700 services d'urgence servent à construire cet indicateur "maîtrisé, fiable, robuste et extrêmement sensible", a précisé Olivier Véran.

D'autres indicateurs sont pris en compte, comme les remontées d'informations de la part de médecins généralistes ou le nombre de tests positifs réalisés par département.

La deuxième carte présente la tension sur les capacités de réanimation des hôpitaux en pourcentage de la capacité initiale (inférieure à 60 % en vert, entre 60 % et 80 % en orange et entre 80 % et 161 % en rouge).

Quatre régions concentrent 71 % des patients qui restent en réanimation, a précisé encore la direction générale de la Santé : l'Île de France (40 %), le Grand Est (13 %), l'Auvergne-Rhône-Alpes (9 %) et les Hauts-de-France (9 %).

"Tant qu'il y a beaucoup de malades (en réanimation), nous devrons faire particulièrement attention au moment de lever le confinement" car "nous pourrions très rapidement retrouver un niveau de saturation" en cas de reprise épidémique, a-t-il mis en garde.

24 376 décès depuis le 1er mars

Le gouvernement a également communiqué son décompte quotidien. Le coronavirus a fait 289 morts supplémentaires en France au cours des dernières 24 heures, portant le bilan total à 24 376 décès depuis le 1er mars, a annoncé le Pr Jérôme Salomon.

Les services de réanimation affichent de nouveau un solde négatif de -188 patients par rapport à la veille, ramenant leur total à 4 019.

Dans le détail, 191 décès ont été enregistrés à l'hôpital depuis mercredi, auxquels s'ajoutent 98 décès en établissements sociaux et médico-sociaux dont les Ehpad, a précisé le directeur général de la Santé.

 

Ce jeudi, on comptait encore 26 283 patients hospitalisés pour une infection au Covid-19. Mais près de 50 000 patients (49 476) ont pu quitter l'hôpital guéris depuis le début de l'épidémie, a souligné Jérôme Salomon.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine