Accéder au contenu principal

Le confinement en Europe aurait empêché plus de 11 000 décès liés à la pollution

Le confinement a permis une baisse sans précédent de la pollution.
Le confinement a permis une baisse sans précédent de la pollution. © Stéphane de Sakutin, AFP (illustration)

Les mesures de confinement imposées pour lutter contre la pandémie de coronavirus ont permis, en améliorant de facto la qualité de l'air en Europe, d'éviter l'équivalent de 11 300 décès prématurés liés à la pollution, selon une étude menée par un institut finlandais publiée jeudi. 

Publicité

L'amélioration de la qualité de l'air en Europe, du fait des mesures de confinement imposées pour lutter contre la propagation du Covid-19, a eu des effets sanitaires bénéfiques, qui ont permis d'éviter l'équivalent de 11 300 décès prématurés, selon une étude menée par un institut finlandais publiée jeudi 30 avril. 

Les chercheurs du Centre de recherche sur l'énergie et l'air propre, basé à Helsinki, ont extrapolé le probable impact des maladies causées ou aggravées par la pollution de l'air, laquelle a grandement diminué alors que des centaines de millions de personnes sont restées confinées au cours du mois écoulé. 

À titre de comparaison, déclare le scientifique qui a dirigé l'étude, "c'est comme si tout le monde en Europe avait arrêté de fumer pendant un mois". 

"Notre analyste met en exergue les avantages considérables pour la santé publique et la qualité de vie qui pourraient être obtenus en réduisant les énergies fossiles de manière durable", ajoute Lauri Myllyvirta, analyste en chef au Centre de recherche sur l'énergie et l'air propre. 

Plus de 1 500 décès prématurés ont été évités en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Italie, d'après l'étude. 

En moyenne, un citoyen européen a été exposé à des niveaux de dioxyde d'azote inférieurs de 37 % à ceux auxquels il aurait été normalement exposé au cours d'une période d'un mois allant jusqu'au 24 avril, ont dit les chercheurs. 

La pollution de l'air cause chaque année plus de 400 000 décès prématurés dans l'Union européenne, en comptant la Grande-Bretagne, selon l'agence environnementale du bloc communautaire. 

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.