Accéder au contenu principal

Covid-19 : l'antiviral remdesivir autorisé en urgence aux États-Unis

Selon une étude américaine, les patients atteints par le Covid-19 et soignés au remdesivir se sont rétablis 31 % plus vite en moyenne que les autres.
Selon une étude américaine, les patients atteints par le Covid-19 et soignés au remdesivir se sont rétablis 31 % plus vite en moyenne que les autres. © Gilead Sciences, via Reuters

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi qu'une autorisation d'utilisation avait été accordée pour l'antiviral remdesivir, un médicament expérimental qui écourte la durée de rétablissement des patients atteints du Covid-19, selon une étude américaine.

Publicité

La décision n'aura pas traîné. L'Agence américaine du médicament (FDA) a accordé une autorisation d'utilisation pour l'antiviral remdesivir, qui écourte la durée de rétablissement des patients atteints du Covid-19, a annoncé vendredi le président des États-Unis, Donald Trump.

"Je suis heureux d'annoncer que Gilead a obtenu de la FDA l'autorisation d'utilisation en urgence pour le remdesivir", a indiqué M. Trump depuis la Maison Blanche.

>> À lire : "Covid-19 : remdesivir, un traitement antiviral nommé désir ?"

Médicament expérimental qui avait initialement été développé pour soigner les malades de la fièvre hémorragique Ebola, le remdesivir est le premier médicament ayant prouvé son efficacité contre le nouveau coronavirus. Selon une étude menée par les Instituts de santé américains, il écourte de plusieurs jours la durée de rétablissement des patients atteints du Covid-19.

Pas un remède miracle

Les résultats de cette étude, réalisée sur plus d'un millier de personnes, ont été annoncés mercredi, avec pour conclusion que les patients hospitalisés atteints du nouveau coronavirus et en détresse respiratoire se remettaient plus vite que ceux recevant un placebo.

Plus précisément, les patients soignés au remdesivir se sont rétablis 31 % plus vite en moyenne que les autres.

"Bien que les résultats étaient clairement positifs du point de vue de leur sens statistique, ils étaient modestes", a nuancé jeudi sur NBC le directeur de l'Institut national des maladies infectieuses, Anthony Fauci, qui conseille la Maison Blanche dans ce contexte de crise.

En clair, même si le médicament marche, il ne s'agit pas d'un remède miracle.

La coordination de la distribution sera fédérale

Lors d'une rencontre vendredi avec le directeur général de Gilead, Daniel O'Day, dans le bureau Ovale de la Maison blanche, Donald Trump a présenté ce feu vert comme une première étape importante et ajouté que le laboratoire privé avait fait don d'un million de doses de remdesivir.

Gilead a précisé de son côté que l'autorisation de la FDA concernait des traitements de cinq et dix jours, tout en reconnaissant que la durée optimale du traitement continuait de faire l'objet d'essais cliniques.

Les autorités fédérales coordonneront la distribution du remdesivir aux hôpitaux des villes les plus durement touchées par l'épidémie, a ajouté Gilead.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.