Accéder au contenu principal

En Turquie, des manifestants arrêtés lors d'un défilé du 1er-Mai

Des heurts entre des manifestants et la police turque ont eu lieu lors d'un rassemblement pour la fête du Travail à Istanbul, le 1er mai 2020.
Des heurts entre des manifestants et la police turque ont eu lieu lors d'un rassemblement pour la fête du Travail à Istanbul, le 1er mai 2020. © Bulent Kilic, AFP

Une quinzaine de manifestants ont été arrêtés vendredi en Turquie par la police alors qu'ils défilaient à Istanbul pour célébrer la fête du Travail en plein confinement.

Publicité

La police turque a arrêté, vendredi 1er mai, plusieurs responsables syndicaux qui défilaient à Istanbul pour marquer la fête du Travail en dépit d'une interdiction de sortir visant à lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus.

Une quinzaine de personnes, dont la dirigeante de la puissante confédération syndicale DISK, Arzu Cerkezoglu, ont été interpellées par la police, a constaté un photographe de l'AFP.

Elles faisaient partie d'un groupe d'environ 50 manifestants, parmi lesquels se trouvaient des députés d'opposition, qui marchaient en direction de l'emblématique place Taksim pour célébrer le 1er-Mai.

>> À lire aussi : "Turquie : plus de 400 personnes interpellées pour 'provocation en ligne'"

La distanciation sociale non respectée

Pandémie de nouveau coronavirus oblige, les manifestants défilaient avec un masque sur le visage, mais sans respecter les règles de distanciation sociale.

Les autorités turques ont pris une mesure de confinement total de trois jours à compter de vendredi dans les 30 provinces les plus peuplées de Turquie, dont Istanbul, afin de limiter le risque de propagation du nouveau coronavirus.

La Turquie a enregistré plus de 120 000 cas et 3 100 décès liés à la pandémie.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.