Accéder au contenu principal

Déconfinement en France : une carte entièrement verte "en l'espace de quelques mois"

Carte de lla circulation du Covid-19 dans les départements français
Carte de lla circulation du Covid-19 dans les départements français © Capture d'écran France 24

En France, le plan de déconfinement dépendra de l'évolution de différents indicateurs sanitaires répertoriés sur une carte des départements français publiée quotidiennement. Cette méthode est considérée comme "une stratégie intelligente, prudente et réaliste", selon le mathématicien Miquel Oliu-Barton.

Publicité

"Agir progressivement, adapter localement", tels sont les mots d'ordre du gouvernement après la présentation, le 28 avril, du plan de déconfinement de la France par le Premier ministre Édouard Philippe. Pour ce faire, une carte des départements face au Covid-19 est publiée quotidiennement par les autorités sanitaires depuis le 30 avril. Un code couleur indique ainsi une tendance pour les territoires de l'Hexagone et des Outre-mer.

Pour le mathématicien Miquel Oliu-Barton, interrogé par France 24, c'est "une stratégie intelligente, prudente et réaliste" qu'a choisie l'exécutif. Ce maître de conférence trouve des similitudes entre le choix opéré par le gouvernement et sa proposition de "méthode de déconfinement efficace et sécurisée" publiée cette semaine sous la forme d'une tribune dans Le Monde.

Une cartographie "qui suit les quatre principes fondamentaux"

Rouges, jaunes ou verts : depuis jeudi, les départements français sont cartographiés quotidiennement par les autorités sanitaires avec un code couleur indiquant l'état du territoire quant à son exposition actuelle au virus.

Trois critères sont pris en compte pour élaborer cette carte : le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de sept jours, la tension des capacités hospitalières au niveau régional et le niveau de préparation de chaque territoire pour pouvoir tester tous les patients présentant des symptômes, ainsi que détecter leur cercle proche.

La carte ainsi produite est une "stratégie qui suit les quatre principes fondamentaux de notre proposition : découpage, marquage, limitation des déplacements et information des citoyens", explique Miquel Oliu-Barton.

>> À lire aussi : Rouge ou vert… Quels sont les critères de la carte des départements pour le déconfinement

Et le maître de conférences détaille : "D'abord, il faut découper le pays en unités territoriales d'une taille efficiente. Ensuite, marquer en vert tous les territoires où le virus y est maîtrisé. Après, il faut limiter dans un premier temps les déplacements entre les différents territoires puis, progressivement, relâcher cette interdiction au sein des zones vertes. Enfin, on informe tous les jours les citoyens des marquages en vigueur, ainsi que des mesures et restrictions qui sont en place dans chaque territoire."

"L'Espagne a aussi annoncé une stratégie similaire basée sur ces principes", précise le mathématicien. Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a en effet présenté mardi un plan de déconfinement progressif jusqu'à fin juin. Il sera notamment tenu compte du taux d'infection au Covid-19, du nombre de lits en soins intensifs disponibles et du respect des règles de distanciation sociale.

Vers un cloisonnement des Français ?

Cette codification de la France en différentes couleurs va-t-elle conduire à un cloisonnement de la population en fonction du lieu où l'on vit ? "Malheureusement notre stratégie est basée là-dessus, admet Miquel Oliu-Barton. Ce n'est qu'en limitant les déplacements que l'on peut à la fois identifier et confiner et protéger les zones vertes un peu plus épargnées momentanément par le virus."

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a confirmé ce choix, le 28 avril, de restreindre les déplacements "à plus de 100 km du domicile", avant de préciser qu'il pourra y avoir des exceptions "pour un motif impérieux, familial ou professionnel".

>> À voir aussi : Déconfinement : comment faire ?

Mais même avec des déplacements au-delà des 100 km autorisés, une carte de France entièrement verte reste encore possible. "Les déplacements ne seront jamais complètement interdits", explique le mathématicien. "Plus la zone verte est grande, plus il existe une probabilité de réinfection. Alors on a fait une simulation mathématique et on est arrivé à la conclusion que, tant que les déplacements sont assez rares et que cette probabilité de redevenir rouge est petite, on arrive quand même à une France entièrement verte en l'espace de quelques mois, et en toute sécurité."

La proposition d'une "union des zones vertes" en Europe

Les professions qui sont amenées à se déplacer sur tout le territoire, et même à l'étranger à l'instar des transporteurs routiers, sont aussi à envisager dans l'équation du déconfinement.

"Il ne faut pas penser à un niveau national mais plutôt à un niveau européen comme dans le cas des transporteurs routiers", explique Miquel Oliu-Barton. "Ce qu'on propose, c'est que ce concept des zones vertes s'élargisse au niveau européen pour créer un marquage vert [à l'échelle du continent, NDLR]."

Cela consisterait à ce que l'Union européenne "attribue un label vert à chaque territoire – département, région ou pays – de sorte qu'on puisse imaginer une union des zones vertes où les voyages seraient possibles en toute sécurité", poursuit le maître de conférence.

Un choix qui permettrait de décloisonner plusieurs pays et de sauver certains secteurs de leur économie, comme le tourisme. Selon Miquel Oliu-Barton, "permettre un tourisme européen dans une union des zones vertes sécurisées serait extrêmement utile pour sauver l'économie et les emplois dans l'UE."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.