Accéder au contenu principal

Athlétisme: les médecins de la fédération sceptiques quant à une réouverture des clubs lundi

Les médecins français sceptiques sur la reprise des entraînements en clubs dès lundi, les derniers championnats de France ayant été disputés le 27 juillet à Saint-Etienne
Les médecins français sceptiques sur la reprise des entraînements en clubs dès lundi, les derniers championnats de France ayant été disputés le 27 juillet à Saint-Etienne ROMAIN LAFABREGUE AFP/Archives
Publicité

Paris (AFP)

La commission médicale de la Fédération française d'athlétisme (FFA) "émet des réserves" par rapport à une potentielle reprise de l'entraînement en club le lundi 11 mai, après près de sept semaines de confinement en France en raison de la pandémie de coronavirus.

"La commission médicale fédérale nationale émet des réserves quant à la reprise de l'entrainement dans les clubs d'athlétisme durant toute la phase de déconfinement, car la diffusion du virus sur le territoire sera toujours d'actualité", indique la commission dans un document de travail daté du 4 mai.

"Cette reprise serait donc soumise à des mesures de distanciation sociale et gestes barrières renforcés", continue la commission.

La FFA doit publier dans les prochains jours un guide destiné aux clubs pour la reprise, à partir notamment de ces recommandations.

Dans le détail, les médecins demandent notamment de diminuer la taille des groupes d'entraînement (pour respecter le seuil de 10 personnes maximum), le lavage de la tenue de sport à plus de 60 degrés après chaque séance, un espace de 4 m² entre athlètes lors d'exercices de fitness et d'au moins 10 m entre deux personnes qui courent en se suivant, ou encore une mise à disposition importante de produits d'hygiène (gels, lingettes, savons...) dans les stades.

"Les recommandations (...) sont complexes à organiser, voir dans certains clubs, impossibles à mettre en place", note la commission.

Cet avis est émis à propos des clubs en zone "verte", d'après la carte des autorités, alors que dans les zones "rouges", "l'ouverture des stades (dépendant des mairies) semble peu probable et l'activité physique devra rester limitée, solitaire".

Pour les compétitions, les médecins estiment une reprise "pas envisageable probablement avant plusieurs mois", alors que le ministère des Sports n'envisage pas de compétition en France avant le mois d'août.

A partir de lundi, les sports individuels de plein air pourront de nouveau être pratiqués dans certaines conditions, alors que seul un footing d'une heure et dans un rayon d'un kilomètre maximum autour du domicile était autorisé depuis fin mars.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.