États-Unis : deux hommes blancs arrêtés en Géorgie après le meurtre d'un joggeur noir

Le corps du joggeur Ahmaud Arbery a été retrouvé près d'une route de Brunswick, en Géorgie, le 7 mai 2020.
Le corps du joggeur Ahmaud Arbery a été retrouvé près d'une route de Brunswick, en Géorgie, le 7 mai 2020. © Sean Rayford, AFP

Deux hommes blancs ont été arrêtés et inculpés, jeudi, pour le meurtre d'Ahmaud Arbery, le 23 février. Il a été agressé et tué à Brunswick, en Géorgie, alors qu'il faisait son footing. La vidéo du drame est devenue virale, suscitant un vif émoi aux États-Unis.

Publicité

L’indignation était vive après la diffusion sur Internet d'une vidéo de la mort violente d'un joggeur noir de 25 ans dans l'État américain de Géorgie, fin février. Deux hommes blancs, soupçonnés de l'avoir tué, ont été arrêtés et inculpés pour meurtre et agression, a annoncé la police le 7 mai.

Dans une vidéo de 28 secondes filmée le 23 février et diffusée mardi par l'avocat de la famille du coureur, Ahmaud Arbery apparaît en train de courir le long d'une route de Brunswick, en Géorgie. Alors qu'il contourne un pick-up blanc sur lequel un homme se tient, il est stoppé par un deuxième homme qui l'agrippe. On entend un coup de feu, puis un second.

Les deux hommes ont été identifiés comme Travis McMichael, 34 ans, et son père, Gregory McMichael, 64 ans, résidents dans cette ville côtière de cet ancien Sud historiquement ségrégationniste. Selon le rapport de police, Gregory McMichael assure avoir pensé qu'Ahmaud Arbery était un voleur "en train de se pavaner" devant chez lui. Il dit avoir attrapé son revolver, et son fils son fusil, et être tous les deux partis à sa poursuite. Il raconte avoir vu son fils "tirer" deux fois et Ahmaud Arbery s'effondrer à terre.

"Mes pensées vont vers les parents et les proches du jeune homme. C'est une chose très triste", a déclaré jeudi Donald Trump, précisant qu'il n'avait pas vu la vidéo mais serait informé de façon détaillée sur l'affaire dans la soirée.

Interrogée sur CNN, la mère du joggeur Wanda Cooper a indiqué que lorsque la police l'a informée du décès de son fils, elle lui a notifié que son fils avait été impliqué dans un cambriolage et qu'il y avait eu une confrontation entre son fils et le propriétaire impliquant une arme. "Il n'était pas armé", avait-elle rétorqué à l'époque.

Indignation générale dans le pays

Après que la vidéo fut devenue virale, de nombreuses stars et responsables politiques avaient fait part de leur indignation et appelé à une inculpation rapide des deux suspects.

"Ahmaud Arbery a été assassiné par deux hommes blancs, DEVANT UNE CAMERA, et les mecs n'ont pas été arrêtés", a fustigé l'actrice Zoë Kravitz dans un message sur Instagram relayé par de nombreuses personnalités comme Billie Eilish ou Kylie Jenner. 

"La vidéo est claire : Ahmaud Arbery a été tué de sang-froid. Je suis de tout cœur avec sa famille, qui mérite la justice et la mérite maintenant", a réclamé sur Twitter Joe Biden, probable candidat démocrate à la présidentielle de novembre. 

Certains ont dressé un parallèle avec l'affaire Trayvon Martin, un adolescent noir non armé qui avait été abattu par un vigile en Floride, en 2012. "Nous sommes littéralement chassés TOUS LES JOURS/À CHAQUE FOIS que nous posons un pied en dehors de chez nous", a déploré LeBron James, star du basket, sur Instagram.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine