Accéder au contenu principal

L'UE présente Tesla comme un Croate, Belgrade fronce les sourcils

Une statue de Nikola Tesla sur une place centrale de Zagreb, le 3 janvier 2020
Une statue de Nikola Tesla sur une place centrale de Zagreb, le 3 janvier 2020 Denis LOVROVIC AFP
Publicité

Belgrade (AFP)

Le ministère serbe de la Culture a vivement réagi vendredi au fait que l'Union européenne a présenté, sur un de ses sites internet, le célèbre scientifique Nikola Tesla comme un Croate, déplorant "une falsification".

Nikola Tesla, un Serbe de Croatie né en 1856 dans le village de Smiljane (ouest de la Croatie), à l'époque partie de l'empire d'Autriche-Hongrie, est connu pour son rôle prépondérant dans le développement et l'adoption du courant alternatif pour le transport et la distribution de l'électricité.

Selon Belgrade, l'UE a présenté Tesla comme un "célèbre Croate" sur son site : https://europa.eu/learning-corner/the-eu-whats-it-all-about_en).

Le scientifique est présenté comme "Nikola Tesla un célèbre Croate" sur cette page dédiée aux enfants et qui présente les pays membres de l'UE.

"Il est particulièrement regrettable que le virus de cette information falsifiée ait trouvé sa place sur une page internet officielle de l'UE", a indiqué le ministre serbe de la Culture Vladan Vukosavljevic dans un communiqué.

Le ministre, a exprimé l'espoir "que cette erreur inappropriée serait rectifiée sans délais" et demandé "des excuses eu peuple serbe".

Les origines de Nikola Tesla et son appartenance ethnique font souvent l'objet de disputes entre Zagreb et Belgrade, anciennes républiques de la Yougoslavie communiste, qui entretiennent des relations tendues.

La proclamation d'indépendance de la Croatie a provoqué un conflit (1991-95) entre des indépendantistes serbes de Croatie soutenus par Belgrade et les forces croates qui a fait 20.000 morts.

Zagreb n'a officiellement jamais nié les origines serbes du scientifique tout en soulignant qu'il est né en Croatie.

Nikola Tesla a passé l'essentiel de sa carrière professionnelle aux Etats-Unis, dont il était devenu un citoyen, jusqu'à son décès en 1943.

Ses cendres reposent aujourd'hui à Belgrade dans le musée qui lui est consacré.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.