La Chine et les États-Unis s'engagent à mettre en oeuvre leur accord commercial

Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He après avoir signé la phase 1 de l'accord commercial à Washington, le 15 janvier 2020.
Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He après avoir signé la phase 1 de l'accord commercial à Washington, le 15 janvier 2020. © Kevin Lamarque/File Photo, Reuters

Les principaux négociateurs chinois et américains sur le commerce ont eu, vendredi, un entretien téléphonique. Selon Pékin, ils ont convenu de mettre en oeuvre l'accord commercial et de "renforcer leur coopération en matière de macroéconomie et de santé publique".

Publicité

Alors que les relations entre Pékin et Washington sont tendues depuis le début de la pandémie de Covid-19, les négociateurs chinois et américains se sont engagés à mettre en oeuvre leur accord commercial signé en début d'année, a annoncé vendredi 8 mai le ministère chinois du Commerce, à la suite d'un entretien téléphonique.

Le vice-Premier ministre chinois, Liu He, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, ont aussi convenus que la Chine et les États-Unis allaient collaborer pour créer un environnement favorable à la mise en oeuvre des engagements pris dans le cadre de l'accord commercial de "phase 1" signé en janvier.

Lors de leur coup de fil, "les deux parties se sont dites prêtes à renforcer leur coopération en matière macroéconomique et de santé publique et à tout faire pour créer une atmosphère favorable à la mise en oeuvre de leur accord économique et commercial préliminaire, en vue de parvenir à des résultats positifs", a rapporté le ministère. 

Les deux camps ont estimé que des "progrès" avaient été accomplis afin de respecter les termes de l'accord, ont déclaré dans un communiqué distinct les services du représentant américain au Commerce (USTR).

Guerre des mots sur fond de Covid-19

Après presque de deux années de guerre commerciale à coups de droits de douane punitifs, les deux premières économies mondiales sont parvenues à un accord préliminaire signé en janvier, juste avant la mise en quarantaine de la ville chinoise de Wuhan, berceau de l'épidémie de Covid-19.

En échange d'une hausse des achats chinois de produits américains, l'administration du président Donald Trump s'était alors engagée à surseoir à toute nouvelle hausse de droits de douane.

Cet entretien est intervenu alors que Donald Trump a prévenu, mercredi, qu'il pourrait résilier l'accord conclu entre Washington et Pékin s'il s'avère que la Chine n'en a pas respecté les termes.

La pandémie, qui paralyse l'économie mondiale, a pu mettre en doute la promesse de la Chine d'accroître de 200 milliards de dollars sur deux ans ses achats de produits américains, faite lors de la signature de l'accord en janvier.

En outre, Pékin et Washington ont engagé ces dernières semaines une guerre des mots au sujet de l'origine de la pandémie de coronavirus.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine