Accéder au contenu principal

Le coronavirus se rappelle au foot européen qui ébauche sa reprise

Le directeur général de la Bundesliga, Christian Seifert, en conférence de presse à Francfort, le 16 mars 2020
Le directeur général de la Bundesliga, Christian Seifert, en conférence de presse à Francfort, le 16 mars 2020 Arne Dedert POOL/AFP/Archives
Publicité

Paris (AFP)

Alors que le foot européen se remet en ordre de marche après plusieurs mois d'arrêt, conséquence de la pandémie de Covid-19, les tests de dépistage révèlent des cas dans différents championnats, sans pour autant remettre en cause la reprise.

Dimanche, des cas ont été signalés parmi les effectifs d'équipes en Espagne, en Angleterre et au Portugal, mais c'est la situation des Allemands du Dynamo Dresde qui est la plus commentée ce week-end, l'Allemagne devant être le premier des grands championnats du Vieux continent à renouer avec la compétition, à partir du 16 mai, à huis clos.

Le club de deuxième division a placé son équipe et son staff à l'isolement pendant quatorze jours après la découverte de deux cas positifs et manquera son match de reprise le 17 mai.

"Cela ne justifie pas de remettre en cause toute la saison", a toutefois assuré le patron de la Ligue allemande de football (DFL), Christian Seifert, à la chaîne ZDF samedi. "Il a toujours été clair pour moi que cela pouvait arriver. Nous sommes au tout début du redémarrage."

Celui-ci redoute tout de même que d'autres cas de Covid-19 ne remettent en cause le déroulement du championnat, qui devrait se terminer le 30 juin.

"Cela peut atteindre un niveau où il n'est plus possible de jouer", a-t-il déclaré, estimant que "cela dépendrait du temps qu'il nous reste pour terminer la saison."

La ligue allemande prévoit que 300 personnes maximum soient autorisées à chaque match et que les équipes restent confinées une semaine dans un camp d'entraînement avant la reprise.

- 3e cas à Brighton, 5 en Espagne -

Elle a procédé à plusieurs séries de tests sur les joueurs et personnels des clubs des deux premières divisions. Dix cas positifs ont été enregistrés sur 1.724 testés lors de la première, deux lors de la seconde.

Parmi l'élite, trois concernaient Cologne (deux joueurs et un préparateur physique) et deux Mönchengladbach (un joueur et un physiothérapeute), mais seules les personnes concernées ont été placées en quarantaine et les équipes ont continué à s'entraîner.

Du côté de la Premier League anglaise, qui a l'intention de reprendre de juin à août, un troisième joueur de Brighton s'est révélé positif samedi et a été placé à l'isolement, a annoncé le directeur général du club, Paul Barber, à la chaîne Sky Sports.

"Malgré toutes les mesures que nous avons prises ces dernières semaines, où les joueurs n'ont pas véritablement pris part à des entraînements, nous avons subi un autre test positif", a-t-il déploré.

Les représentants des clubs doivent se rencontrer lundi afin de discuter des dernières modalités du plan de reprise "Project Restart", notamment l'organisation des matchs à huis clos, sur terrain neutre ou encore l'extension des contrats des joueurs.

En Espagne, l'entraînement reprend d'abord individuellement, accompagné de tests de dépistage, en vue d'un redémarrage de la compétition mi-juin.

"Cinq cas positifs ont été détectés chez des joueurs, tous asymptomatiques et en phase finale de la maladie", a précisé LaLiga dans un communiqué dimanche.

Ces joueurs de première et deuxième divisions, dont LaLiga n'a pas dévoilé l'identité, sont en quarantaine et seront de nouveau testés dans les prochains jours. Ils pourront reprendre l'entraînement après avoir obtenu deux résultats négatifs, est-il précisé.

- Cas en Italie et au Portugal -

En Serie A italienne, qui a repris l'entraînement individuel cette semaine, plusieurs joueurs et personnels de la Sampdoria, dont un qui avait auparavant été jugé guéri, de la Fiorentina et du Torino ont encore été testés positifs.

Les clubs devront attendre le 18 mai au plus tôt pour s'entraîner en groupe et le ministre des Sports a prévenu mercredi qu'il était "impossible de fixer une date certaine" pour la reprise des matches.

Au sein de l'équipe portugaise de Guimaraes, trois joueurs ont été testés positifs. Ils "sont cliniquement en bonne santé, asymptomatiques et en quarantaine", précisait un communiqué samedi.

Le gouvernement a annoncé le 30 avril que le championnat de première division était autorisé à reprendre à partir du dernier week-end de mai, à huis clos et sous réserve de l'approbation d'un protocole sanitaire.

La Ligue 1 française est pour l'heure le seul grand championnat masculin en Europe à avoir décidé de ne pas reprendre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.