Accéder au contenu principal

Wall Street hésite au début d'une semaine riche en indicateurs

Le New York Stock Exchange à New York, le 30 avril 2020
Le New York Stock Exchange à New York, le 30 avril 2020 Johannes EISELE AFP/Archives
Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé lundi, à l'entame d'une semaine devant montrer des indicateurs confirmant l'impact de la pandémie sur l'économie américaine mais aussi des signaux de reprise progressive des l'activité des entreprises.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,45%, à 24.221,99 points, tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 0,78% à 9.192,34 points.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, a grappillé 0,01% à 2.930,19 points.

Les trois indices de Wall Street avaient solidement progressé la semaine dernière et ils ont repris plus de 30% depuis fin mars, malgré l'accumulation d'indicateurs et de résultats d'entreprises montrant que l'économie a été durement touchée par les mesures imposées pour enrayer la propagation de la maladie Covid-19.

Le taux de chômage par exemple, qui s'affichait encore à 3,5% en février, a bondi à 14,7% en avril alors que l'économie américaine a détruit en deux mois la quasi-totalité des emplois créés dans le pays en dix ans de croissance.

"Les investisseurs continuent de surveiller sans y prêter trop d'attention la situation actuelle de l'économie pour se concentrer sur la réouverture de l'activité", remarque Mike Turvey de TD Ameritrade.

Ils scruteront la salve de données à paraître dans la semaine, sur l'inflation, les ventes au détail ou la confiance des consommateurs, estime-t-il.

Mais ils observent surtout la façon dont le processus de déconfinement se déroule dans plusieurs zones du monde, avec par exemple la réouverture du parc Disneyland de Shanghai ou celles de plusieurs magasins Apple prévues cette semaine aux Etats-Unis.

"Des informations sur la réapparition de nouveaux cas à Wuhan (en Chine) et en Corée du Sud minent un peu leur optimisme", remarquent les analystes de Charles Schwab.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine évoluait à 0,6749% contre 0,6831% vendredi soir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.