Accéder au contenu principal

Covid-19 : la France prépare un "plan Marshall" du tourisme

An empty merry-go-round near the Eiffel Tower. All non-essential commercial activities have been banned until at least April 15.
An empty merry-go-round near the Eiffel Tower. All non-essential commercial activities have been banned until at least April 15. © Mehdi Chebil, France 24

Frappé de plein fouet par la crise du coronavirus, le secteur du tourisme va bénéficier "d'un grand plan Marshall". Le gouvernement français compte investir 1,3 milliard d'euros pour relancer une activité essentielle à son économie.

Publicité

Les autorités françaises finalisent cette semaine les contours d'un "grand plan Marshall" d'investissement, à hauteur de 1,3 milliard d'euros, en vue de soutenir le secteur du tourisme durement touché par la crise sanitaire, a fait savoir, lundi 11 mai, la Caisse des Dépôts.

"C'est un programme de fonds propres qui va être validé et arbitré par le comité interministériel du tourisme [prévu le 14 mai, NDLR] qui est présidé par le Premier ministre. Et c'est ce qu'on appelle des fonds propres, ce n'est pas du prêt, (...) c'est véritablement de l'investissement", a déclaré Olivier Sichel, directeur adjoint de la Caisse des Dépôts, sur France Info.

>> À voir : Tourisme : l'économie des châteaux de la Loire menacée par le coronavirus

"Le calendrier va être fixé par le gouvernement (...) et ensuite on va déployer avec le gouvernement et les différentes parties prenantes toutes ces sommes en fonction des besoins", a ajouté Olivier Sichel. "Le but est vraiment que tout le monde ait une réponse à son problème et qu'on fasse un grand ‘plan Marshall’ du tourisme", a-t-il encore affirmé

"On va être très exigeant sur la qualité environnementale des projets"

Ce plan sera mis en œuvre par Bpifrance, filiale de la Caisse dédiée aux entreprises, a-t-il poursuivi, précisant que ces investissements seraient notamment subordonnés à des critères environnementaux et numériques.

"Il faut qu'on ait un nouveau tourisme en sortie de crise, un tourisme qui soit plus durable, plus participatif et plus digital", a-t-il dit.

Dans cette perspective, "on va être très exigeant sur la qualité environnementale des projets (...) et le digital, c'est aussi une condition pour rendre accessible l'offre à tous les Français, à mieux la mettre en valeur", a souligné le dirigeant.

À titre d'exemple, le groupe Caisse des dépôts va investir 10 millions d'euros d'investissement pour le développement d'un deuxième parc Futuroscope.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.