Accéder au contenu principal

Wall Street recule, le marché prudent face au déconfinement

Le New York Stock Exchange à New York, le 11 mai 2020
Le New York Stock Exchange à New York, le 11 mai 2020 Johannes EISELE AFP/Archives
Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York a fini dans le rouge mardi, accélérant ses pertes en fin de séance, dans un marché sur ses gardes alors que l'activité économique redémarre progressivement dans les Etats fédérés américains.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 1,89% à 23.764,78 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 2,06% à 9.002,55 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, a perdu 2,05% à 2.870,12 points.

Selon Maris Ogg de Tower Bridge Advisors, la place new-yorkaise a été confrontée mardi "au sentiment d'épuisement des acheteurs et aux interrogations des investisseurs sur les valeurs boursières."

Depuis des plus bas sur l'année touchés fin mars, les grands indices de Wall Street sont en effet nettement remontés, alors même que l'économie américaine continue de subir les conséquences désastreuses du ralentissement lié au nouveau coronavirus.

Nouvel indicateur de l'impact de la pandémie, les prix à la consommation ont reculé de 0,8% en avril comparés à ceux enregistrés en mars aux Etats-Unis.

Il s'agit de la plus forte baisse mensuelle depuis décembre 2008, selon l'indice CPI publié mardi par le département du Travail.

Par ailleurs, l'immunologiste Anthony Fauci, figure centrale de la cellule de crise de la Maison Blanche sur le coronavirus, a mis en garde mardi contre les conséquences "très graves" d'un redémarrage de l'économie trop rapide, pourtant encouragé par Donald Trump.

Il a d'autre part averti que le bilan aux Etats-Unis, pays le plus touché par la pandémie, était "probablement plus élevé" que les plus de 80.000 morts officiels

Le témoignage de M. Fauci devant des élus américains "n'a sans doute pas aidé", note Mme Ogg, "même si les professionnels du secteur de la santé ont l'habitude d'être très prudents et de s'attendre au pire."

Pour l'experte, une série de développements positifs sur les fronts sanitaire et économique est nécessaire pour espérer un deuxième rebond du marché actions.

"Il devra s'agir soit d'une avancée vers un traitement ou un vaccin, soit d'une chute rapide du taux de nouvelles contaminations, soit d'un net redémarrage de l'économie des Etats qui ont entamé le déconfinement",

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, s'établissant à 0,6651% contre 0,7099% lundi soir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.