Accéder au contenu principal

Wall Street, affectée par des indicateurs américains, ouvre en baisse

Le New York Stock Exchange à New York, le 30 avril 2020
Le New York Stock Exchange à New York, le 30 avril 2020 Johannes EISELE AFP/Archives
Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York reculait à l'ouverture vendredi, fragilisée par de nouveaux indicateurs illustrant l'impact de la pandémie de Covid-19 sur l'économie américaine et un regain de tensions sino-américaines.

Vers 13H45 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, reculait de 0,65% à 23.470,67 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait de 0,98% à 8.855,74 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, perdait 0,79% à 2.829,90 points.

Wall Street avait terminé la séance dans le vert jeudi malgré des chiffres reflétant encore une forte hausse du chômage, aidée dans son rebond par la progression des banques: le Dow Jones avait gagné 1,62% et le Nasdaq 0,91%.

Les ventes au détail aux Etats-Unis se sont effondrées de 16,4% en avril, toujours plombées par les fermetures forcées de magasins non essentiels dans un effort pour endiguer la pandémie.

"Les dépenses des consommateurs ont plongé au début du trimestre. Les estimations sur le produit intérieur brut vont devoir être révisées à la baisse", remarque Christopher Low, économiste chez FHN Financial. "Cela va sans dire, car on commence à s'y habituer, mais c'est encore une fois du jamais vu", ajoute-t-il.

La production industrielle a pour sa part plongé de 11,2% en avril dans l'ensemble du pays.

Et si l'activité manufacturière dans la région de New York de son côté commence à regagner du terrain en mai après être tombée à son plus bas niveau depuis la crise financière de 2009 en avril, elle reste nettement dans le rouge.

Les investisseurs étaient aussi échaudés vendredi par de nouvelles tensions entre la Chine et les Etats-Unis

Le président américain Donald Trump, estimant que la Chine n'avait pas agi de manière appropriée dès l'apparition de la maladie de Covid-19 dans la ville de Wuhan, a menacé jeudi de rompre toute relation avec le géant asiatique et assuré qu'il ne souhaitait plus parler à son président.

Et vendredi, l'administration Trump a annoncé une série de mesures pour brider la capacité du groupe chinois Huawei - qu'elle considère comme une menace pour la sécurité nationale -, de développer des semi-conducteurs à l'étranger avec de la technologie américaine.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait légèrement, s'établissant à 0,6153% contre 0,6218% jeudi soir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.