Accéder au contenu principal

Covid-19 : 83 morts en 24 h en France, la baisse des cas en réanimation se poursuit

Un patient est soigné au Centre hospitalier de Mayotte (CHM), à Mamoudzou, le 21 mai 2020.
Un patient est soigné au Centre hospitalier de Mayotte (CHM), à Mamoudzou, le 21 mai 2020. © Ali Al-Daher, AFP

Le bilan quotidien de l'épidémie de coronavirus s'établit mercredi à 83 nouveaux décès enregistrés depuis la veille, a indiqué la Direction générale de la santé. Le nombre d'hospitalisations et de cas en réanimation est toujours en baisse, avec 49 lits occupés en moins dans les services de réanimation, en l'espace de 24 heures. 

Publicité

La France a enregistré 83 décès supplémentaires liés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, portant le total à 28 215 morts depuis le début de l'épidémie, a annoncé jeudi 21 mai la Direction générale de la santé (DGS) dans un communiqué.

"Depuis le 1er mars, nous déplorons 28 215 décès liés au Covid-19 : 17 870 décès dans les hôpitaux et 10 45 décès dans les établissements sociaux et médico-sociaux (dont les Ehpad)", a précisé la DGS.

Le nombre de patients hospitalisés en raison d'une infection au Covid-19 continue de décroître, avec 17 583 personnes encore concernées ce jeudi, un chiffre en recul de 358 par rapport à la veille.

Les formes graves nécessitant une hospitalisation dans des services de réanimation est également en recul, à 1 745 contre 1 794 la veille, soit 49 lits occupés de moins en 24 heures.

Le nombre de cas continue d'augmenter

La Direction générale de la santé a toutefois rappelé que l'épidémie reste active et que le virus circule toujours en France.

Le nombre total de contaminations confirmées au coronavirus est passé lui à 144 163 cas, soit une progression de 318 en 24 heures, indique de son côté l'agence Santé publique France.

"En ce long week-end (de l'Ascension), nous devons redoubler de vigilance et respecter l’ensemble des mesures barrières, notamment le port du masque grand public, lorsque la distance physique minimale d’un mètre ne peut être respectée", ajoute l'agence, préconisant aux personnes à risque d'être encore plus prudentes. 

Avec AFP et Reuters 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.