Accéder au contenu principal

Covid-19 : vigilance sur tous les fronts pour le long week-end déconfiné

Le rayon limite des 100 km est toujours de rigueur durant le long week-end de l'Ascension.
Le rayon limite des 100 km est toujours de rigueur durant le long week-end de l'Ascension. © Thomas Coex, AFP

C'est un long week-end ensoleillé qui s'annonce, faisant craindre des afflux de promeneurs sur les plages pouvant favoriser une nouvelle flambée de l'épidémie de coronavirus. Les déplacements sont toujours limités à un rayon de 100 kilomètres.

Publicité

Soleil, chaleur et un long week-end de l'Ascension. Un petit air de vacances, après deux mois de confinement plane sur la France. Le gouvernement s'inquiète de voir les Français ne pas respecter la distance limite de 100 kilomètres toujours en vigueur durant le déconfinement.

"Il fait beau dehors, on sait que c'est très compliqué et la tentation est forte après des semaines de confinement", a reconnu Olivier Véran, constatant une "accélération [des] regroupements" ces derniers jours.

S'affichant "extrêmement vigilant", le ministre de la Santé a toutefois souligné qu'il était "trop tôt pour tirer des conclusions" sanitaires de la levée partielle du confinement de la population, le 11 mai, même s'il n'y a pas pour l'heure de signes d'une "re-croissance" de la circulation du coronavirus, qui a fait au moins 28 132 morts en France selon le dernier bilan mercredi soir.

Les contrôles devraient encore être nombreux pour faire respecter la limite des 100 kilomètres – à moins de justifier d'un motif "impérieux" et de fournir l'attestation de déplacement.

Quelques élus locaux ont d'ores et déjà remis en vigueur des restrictions. Cinq communes du Morbihan et une du Finistère ont ainsi demandé la fermeture de leurs plages, rouvertes le week-end dernier, après avoir constaté des "incivilités" et le non-respect des règles de distanciation. Le maire de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) souhaite rendre le port du masque obligatoire de 11h à 18h intra-muros, dans certaines rues très commerçantes.

Mais ailleurs, plages ou plans d'eau continuent à rouvrir, notamment en Méditerranée, le plus souvent en "mode dynamique" : pas question de s'asseoir ou de faire des châteaux de sable, encore moins de s'allonger pour bronzer. En Occitanie, des dizaines de lacs et plans d'eau, notamment dans le massif pyrénéen, ont été rouverts au public à compter de jeudi, pour la promenade, la pêche et quelques activités nautiques. Baignade et pique-nique restent toutefois interdits, comme les groupes de plus de 10 personnes.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.