Élections municipales : le second tour aura lieu le 28 juin avec masques

Le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, ont annoncé le 22 mai que le second tour des élections municipales aurait lieu le 28 juin 2020.
Le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, ont annoncé le 22 mai que le second tour des élections municipales aurait lieu le 28 juin 2020. © Benoit Tessier, AFP (Pool)

Le second tour des élections municipales a été fixée au dimanche 28 juin dans les 5 000 communes françaises où le premier tour n'a pas été décisif, a annoncé vendredi le Premier ministre, Édouard Philippe.

Publicité

Le second tour des élections municipales a été fixée au 28 juin, si les conditions sanitaires le permettent, a annoncé le Premier ministre, Édouard Philippe, vendredi 22 mai sur le perron de Matignon. Environ 16 millions d'électeurs sont concernés par cette annonce.

"Le 27 mai prochain, nous présenterons un décret qui appellera les électeurs à se rendre aux urnes pour le second tour des élections municipales le 28 juin", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une déclaration à la presse.

Une décision "réversible"

Il a par ailleurs prévenu que cette décision pouvait être "réversible". "Nous aurons donc, comme le recommande le conseil scientifique, une clause de revoyure, elle interviendra sans doute dans deux semaines."

"Dans l'hypothèse où ce second tour ne pourrait pas avoir lieu, il faudrait garder le temps nécessaire à l'examen par le Parlement du cadre légal qui permettrait d'organiser un nouveau report", a-t-il précisé.

"Sera donc également présenté à titre conservatoire le 27 mai prochain au Conseil des ministres un projet de loi qui permettrait le report des municipales au plus tard jusqu'en janvier 2021 dans l'hypothèse où le conseil scientifique nous dirait dans deux semaines que les conditions sanitaires ne seraient plus réunies pour le 28 juin."

"Chaque électeur devra porter un masque"

Les précautions prises lors du premier tour ont été renforcées : "chaque électeur devra porter un masque de protection", même grand public, et sera invité à émarger avec son stylo personnel, a précisé à ses côtés le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Les membres du bureau de vote devront aussi porter un masque chirurgical.

La campagne électorale ne doit pas devenir "un facteur de circulation du virus [et] il convient donc de faire campagne différemment", a prévenu Christophe Castaner, en évoquant "le respect systématique des gestes barrière" et la nécessité de "privilégier les campagnes numériques".

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine